//taboola

Hamilton et Russell: L’avenir des contrats pilotes Mercedes AMG F1

5 juin 2023 à 17:10 par Marc Limacher

0
Toto Wolff a bouclé les négociations avec Russell, prolongé jusqu’en 2025, lui reste le cas Hamilton à régler.

C’est aujourd’hui lundi, que Lewis Hamilton rencontre son patron, Toto Wolff afin de finaliser la prolongation du contrat du septuple champion du monde avec Mercedes AMG F1. En parallèle, George Russell a étendu son accord avec l’équipe allemande, mais pas dans les conditions qu’il souhaitait. Le retour en bonne forme de Mercedes AMG F1 lors du Grand Prix d’Espagne, avec la 2ème et 3ème place, relance l’espoir d’une victoire future en deuxième partie de saison pour l’équipe allemande. Toutefois, depuis le début de saison, au-delà des évolutions techniques de la W14 et du remaniement de l’organigramme du bureau d’étude et de la relance de la culture de l’équipe, c’est l’entente entre les deux pilotes qui interroge.

La prolongation de Russell jusqu’en 2025

Sympathique, Russell cherche à ne pas être le nouveau Valtteri Bottas pour Lewis Hamilton. Les échanges à la radio d’une part, les bluffs répétitifs en coulisse et sa demande de prolongation de contrat en avril démontrent qu’il n’est pas un deuxième pilote, mais bien l’avenir de l’équipe Mercedes AMG F1. Le jeune anglais, avait demandé une prolongation de trois saisons et un salaire de 20 millions d’euros par saison. Comme souvent, Toto Wolff a fait une contre-proposition : Ce sera 2 saisons (2024/2025) et un salaire estimé par notre partenaire du Business Book GP à 12 millions d’euros en 2024 et 16 millions en 2025.

Le projet Hamilton/Mercedes AMG F1

Côté Hamilton, ses récents éloges envers Mick Schumacher et son rapprochement avec Lando Norris ont de la valeur dans la négociation. Ce qu’il souhaite : rester numéro 1 et partenaire/décideur du futur de l’équipe. Après avoir demandé deux saisons de contrat (2024/2025), Toto Wolff a proposé uniquement 2024 et une option pour 2025. Le salaire demandé par le septuple champion du monde était de 70 millions d’euros par saison. Entre Janvier et Mai, les dirigeants de l’équipe allemande ont réfléchi et ajusté l’organisation de l’équipe, afin de répondre au besoin. Mercedes a proposé 55 à 60 millions, mais serait malgré tout d’accord à payer 70 millions pour finir pour la saison 2024. Le milliardaire Jim Ratcliffe, propriétaire d’Ineos, qui finance pour un tiers du contrat actuel d’Hamilton s’était montré intéressé pour aider à nouveau sur le prochain contrat, contre en échange la pariicipation du pilote à son board pour racheter Manchester United. L’objectif étant de faire d’Hamilton le plus payé du plateau.

Du côté du plan ambassadeur…

A Stuttgart, Ola Kaellenius le PDG de Mercedes-Benz étudie les chiffres avec attention, y compris le projet d’un engagement à long terme d’Hamilton comme ambassadeur. Le pilote proposait un contrat de 10 ans et un total de 250 millions d’euros. Soit 25 millions par saison. Mercedes-Benz aurait fait une proposition pour cet aspect ambassadeur, dont le montant est classé secret (mais probablement pas les 25 millions demandé ; plutôt de 12 à 13 millions par an).

400 millions d’un côté vs 200 millions de l’autre

D’un projet contractuel de 400 millions d’euros proposé en début d’année par Lewis Hamilton et son entourage, Mercedes AMG F1 et Mercedes-Benz répliquent avec une contre-offre d’une valeur d’environ 200 millions d’euros. Maintenant place au compromis.

Vous aimerez aussi:  MotoGP: L'énorme nouveau salaire de Fabio Quartararo chez Yamaha


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut de page ↑