F1: Lewis Hamilton, vers un contrat à 400 millions d’euros ?

11 janvier 2023 à 13:35 par Marc Limacher

0
Vers la signature d’un dernier contrat record pour Lewis Hamilton ?

Les discussions ont commencé, mais la signature n’est pas attendue avant les premiers tours de roues, de la future Mercedes W14. En coulisses, l’équipe Mercedes AMG F1 et Lewis Hamilton sont sur le point de conclure un accord, qui définira le présent, mais également le futur du septuple champion du monde. En fin de bail cette saison 2023, Lewis Hamilton gagne un salaire de 45 millions d’euros, plus une prime en cas de titre de champion du monde, de 25 millions d’euros. Un contrat sur deux saisons qui lui permet de voir l’avenir et sonder sa motivation. A 38 ans, Lewis Hamilton a conclu, en 2022, sa première saison sans victoire.

L’actuel contrat comprend un volet spécifique : Mission 44 et le programme Ignite. Lewis Hamilton s’est engagé à investir environ 8 millions d’euros, pour ses projets sociaux chaque année. Le prochain accord comprendra un volet allant dans ce sens.

Le futur contrat discute de l’après carrière

L’autre aspect du contrat est l’après carrière. Toto Wolff, au nom de Mercedes, souhaite conserver Lewis Hamilton dans l’environnement du constructeur allemand, en qualité d’ambassadeur. Mais, pas un ambassadeur classique payé de 1 à 3 millions d’euros par an, mais une continuité plus active du projet social débuté en 2020-2021 ; l’ambition d’Hamilton étant de faire de son projet Mission 44 la principale fondation caritative du sport.

Un accord de plus de 400 millions d’euros ?

Initialement, Hamilton a proposé de prolonger son contrat de pilote actuel, sur les mêmes conditions. Soit deux ans (2024 et 2025), mais contre 70 millions d’euros par an ; 140 M€ au total. Sans prime. Un salaire largement payé par Ineos, la société de Jim Ratcliffe, sponsor de l’équipe, qui participe sur le contrat actuel de Lewis Hamilton à 33% de son financement global. Le milliardaire anglais s’engagerait à payer 90% du salaire du septuple champion du monde, alors que ce dernier s’engagerait dans le conglomérat destinée à participer au rachat de Manchester United. Notons que, comme durant le précédent contrat, une large partie du prochain servira a financer Mission 44 à hauteur, de 15 millions d’euros par an.

Vous aimerez aussi:  PSG: Joao Félix rejoint Neymar et Donnarumma dans la galaxie RB

L’autre partie de la négociation concerne l’après. Hamilton vise un accord d’ambassadeur de 10 ans avec le groupe Daimler (Mercedes-Benz), pour lequel il demanderait environ 25 millions d’euros par an. Soit 250 millions d’euros jusqu’en 2035 (il aura alors 50 ans). Un aspect qui sera largement discuté du côté du constructeur allemand…


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut de page ↑