Stade Toulousain – Stade Rochelais: CA, revenus, salaires, le comparatif financier

17 juin 2023 à 9:15 par Thomas

0
Et financièrement, quel club est le plus fort entre le Stade Toulousain et le Stade Rochelais ?

C’est l’affrontement des deux meilleurs collectifs du rugby français du moment, que le match Stade Toulousain – Stade Rochelais, ce samedi soir en prime time au Stade France, en finale du championnat de Top 14, saison 2022-2023. Le club le plus titré du rugby hexagonal, face au double champion d’Europe, l’opposition est grandiose sur le papier, elle est aussi plutôt logique, d’un aspect proprement économique des deux clubs. Tel que nous vous l’indiquions en début d’exercice, Toulouse et La Rochelle ont respectivement le plus haut et le sixième budget du championnat.

Un bénéfice proche en 2022 pour le Stade Toulousain et le Stade Rochelais

Dans plus de détails que Sportune peut vous révéler, les duellistes ont bouclé l’exercice 2022 sur un même résultat net positif de 1,47 millions d’euros au Stade Toulousain et 1,43 millions, pour son adversaire. Le collectif Rouge et Noir produit toutefois bien plus de revenus que les Maritimes. Le rapport est de 1,5 fois supérieur à l’avantage des premiers nommés. Traduit par les chiffres, Toulouse a généré un chiffre d’affaire de l’opérationnel de 42 156 262 euros sur la saison dernière, contre 28 479 186 au Stade Rochelais.

Sur les salaires aussi les deux adversaires ont des dépenses relativement proches

Les charges sont assez proches pour ce qui concerne le poste de dépense le plus conséquent des clubs sportifs : les salaires. Au Stade Toulousain, la masse salariale chargée de l’effectif professionnel est de 23 135 097 euros, tandis qu’elle s’élève (charges sociales également comprises), à 20 087 714 chez les Jaunes et Noirs. Si les deux formations sont financièrement dans le vert sur la saison dernière, ça n’a pas été le cas celle d’avant pour La Rochelle au sortir d’une période de la Covid dévastatrice pour les finances des clubs sportifs (-1 M€ de pertes en 2021). Toulouse l’a mieux digéré puisque depuis 2019 et des pertes enregistrées à un peu plus de 140 000 euros, chaque exercice s’est soldé par du bénéfice.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut de page ↑

<<<<<<< HEAD