RC Lens: 6 directeurs sportifs libres pour remplacer Florent Ghisolfi

3 octobre 2022 à 19:45 par Thomas

0
RC Lens directuer sportif
Leonardo n’a plus de club depuis son éviction du PSG, au moment où le Racing Club de Lens va devoir chercher un nouveau directeur sportif.

Si les joueurs et l’entraîneur forment la vitrine, bonne ou mauvaise, au centre du jeu, il y a aussi dans l’ombre des femmes et des hommes qui oeuvrent au projet. Et qui sont souvent précieux, comme l’était Florent Ghisolfi avec le RC Lens. On dit l’était, puisque selon L’Equipe, l’ex-pro de 37 ans va quitter le club nordiste pour s’engager dans les mêmes fonctions, avec l’OGC Nice.

Des ex du PSG, de l’OM, de l’OL et de l’AS Monaco

En ce cas se pose la question de son successeur chez les Sang et Or. Sur le marché des dirigeants libres, il se trouve des profils plus ou moins idoines, nous en avons sélectionné six à la rédac de Sportune, dont on peut dire pour point commun, qu’ils ont tous fréquenté la Ligue 1. Tous ne sont toutefois pas accessibles, mais au moins quatre profils interpellent car ils ont été, en diverses périodes, en place au sein des quatre clubs les plus riches du plateau : le PSG, l’OM, l’OL et l’AS Monaco.

Vous aimerez aussi:  ASSE: Pas mieux que Bale, ce que gagne Denis Bouanga à Los Angeles

Eric Abidal ou Alain Roche pour deux autres profils français

Dans cet ordre, il y a d’abord Leonardo, remercié cet été par le club champion de France. Egalement l’Espagnol, Andoni Zubizarreta resté trois ans et demi en poste, à Marseille. C’est un peu plus que les 31 mois de Juninho à l’Olympique Lyonnais, pour troisième homme « qualifié » pour la fonction. Quant au dernier, sa trace laissée à l’AS Monaco est fine, pour ne pas dire à oublier, puisque Michael Emenalo a duré une saison et demi sur le rocher princier. Il était proche, l’été dernier, de rejoindre Newcastle alors nouvellement racheté.

Enfin pour deux profils 100% français, citons Eric Abidal, anciennement en poste au FC Barcelone ou Alain Roche, qui disait néanmoins au Parisien avoir vécu « une des années les plus dures de sa vie », le temps qu’il a campé le rôle, chez les Girondins de Bordeaux.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour en haut de page ↑