//taboola

La nouvelle grille de répartition des droits TV en Ligue 1

18 avril 2023 à 11:05 par Thomas

1
La nouvelle répartition en Ligue 1 profite aux clubs qui s’illustrent dans les coupes d’Europe.

A compter de cet exercice 2022-2023, la répartition des droits de l’audiovisuel, pour les clubs de la Ligue 1 évolue. Pas en profondeur, mais un nouveau critère entre en jeu que celui des droits internationaux. Dans un sujet dédié avant le début de saison, le syndicat Foot Unis détaille la nouvelle méthodologie, au demeurant plus profitable aux clubs tels que le PSG, l’OM, l’AS Monaco, l’OL ou le RC Lens, l’OGCN ou le Stade Rennais, qui sont régulièrement, pour ne pas dire tout le temps pour le premier, qualifiés en coupes européennes.

PSG, OM, ASM, OL, RC Lens… Une nouvelle grille qui leur est profitable

La nouvelle formule dépend toutefois du montant total de l’enveloppe à redistribuer aux clubs. Jusqu’à 700 millions d’euros brut de droits domestiques (et jusqu’à 6,5 M€ de l’international), la répartition est « classique », avec une base fixe commune à toutes les équipes (30% du total), la licence club 20%), le classement sportif à 30%, dont 25% pour la saison en cours et le reste des performances sur cinq ans, et la notoriété, enfin, qui vaut 20% du total. Sur ce dernier critère, le PSG devance pour cette saison l’OM, l’OL, le LOSC et l’AS Monaco.

Motiver les clubs français à redresser l’indice UEFA du pays

Entre 700 millions et un milliard brut et plus de 6,5 millions d’euros des droits internationaux, l’argent de cette tranche est ainsi réparti : 40% pour le classement sportif de la saison en cours, 10% sur les cinq ans révolus et les 50% restants de la notoriété, mesurée sur le nombre de diffusion en horaires premium, sur les cinq derniers exercices. A plus de 6,5 millions d’euros, les droits internationaux, jusqu’alors inscrits dans la part dite de la notoriété, reposent désormais sur les performances européennes des clubs, que quatre ans révolus (jusqu’à la prochaine saison 2023-2024), puis trois ans, à compter de l’exercice suivant. Ce critère vise notamment à récompenser les clubs qui contribuent le plus à l’indice UEFA des clubs français. Une manière peut-être de plus les motiver à s’engager totalement dans les compétitions continentales, autres que la très enviée Ligue des champions.

Pour cet exercice 2022-2023, cette seule partie concerne dix équipes : le PSG en premier, suivi de l’Olympique Lyonnais, du Stade Rennais FC, du LOSC Lille, de l’Olympique de Marseille, l’AS Monaco FC, l’OGC Nice, le RC Strasbourg Alsace et le Stade de Reims

Vous aimerez aussi:  L'OL entre en négociation exclusive avec Aulas pour la cession de son arena


One Response to La nouvelle grille de répartition des droits TV en Ligue 1

  1. Anonyme says:

    Franchement cite le RC Lens dans les clubs qui sont régulièrement en coupe d’Europe et ne pas citer le LOSC il y a homme un problème.

    Répondre commentaire modifié suite à un signalement

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut de page ↑