OL: Textor temporise, l’action OL Groupe s’effondre

20 septembre 2022 à 11:10 par Thomas

0
John Textor a jusqu’au terme de ce mois pour boucler le rachat de l’Olympique Lyonnais.

Plus l’échéance de la date du closing au 30 septembre se précise et plus l’action d’OL Groupe chute, tant que John Textor n’en est pas officiellement devenu, le nouveau propriétaire majoritaire. Eagle, la société de l’homme d’affaire américain, doit reprendre les parts à céder de Pathé (19,26%) et d’IDG (19,74%) et une partie de ceux d’Holnest de Jean-Michel Aulas. Seulement John Textor rencontrerait-il des difficultés à réunir les fonds, en raison notamment du retrait d’un de ses proches.

A plus de 3 € en juin, l’action LOL Groupe chute à 2,69 € ce mardi

Si le board de l’Olympique Lyonnais d’un côté, les représentants de Textor de l’autre, affichent leur confiance en la réussite du deal, écrit L’Equipe ce mardi, ces atermoiements ont une incidence directe sur le cours d’OL Groupe, à la bourse de Paris. Alors que début juin, alors que le club annonçait le début des discussions exclusives avec son futur repreneur, l’action grimpait à son plus haut depuis trois ans (à plus de 3 euros), depuis le début de ce mois, la courbe s’est infléchie, jusqu’à baisser à 2,69 euros, à l’ouverture, ce mardi matin.

Vous aimerez aussi:  OM, OL, RC Lens: Affluences et taux d'occupation de la 1re journée de Ligue 1

John Textor doit acquérir 66,56% des parts de l’Olympique Lyonnais

Signe quand même d’une confiance qui s’érode chez les investisseurs, dans la dernière ligne droite des négociations, et cela ne devrait pas évoluer autrement jusqu’au terme des négociations. Au bout de l’opération, John Textor deviendra majoritaire à 66,56% des parts de l’Olympique Lyonnais. Textor promet 86 millions d’euros direct au capital, pour notamment réduire la dette nette du club (proche de 300 millions d’euros), indépendamment de l’enveloppe allouée pour se renforcer sur le marché des transferts.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour en haut de page ↑