F1: Charles Leclerc prolongé par Ferrari avec un salaire record ?

4 août 2023 à 12:50 par Marc Limacher

0
Vers une continuité de l’aventure entre Charles Leclerc et Ferrari.

Charles Leclerc aurait renouvelé son contrat avec la Scuderia Ferrari. Dans le détail, c’est un accord 2025-2026 ferme et 2027-2028-2029 sous forme d’options. Depuis quelques temps, l’entourage du pilote monégasque sonde le paddock. Des discussions avec Mercedes, Aston Martin, Alpine et même Red Bull ont eu lieu. L’option du constructeur allemand était la plus sérieuse, en cas de remplacement de Lewis Hamilton, Toto Wolff estime que Charles Leclerc est un bon candidat pour affronter Max Verstappen à l’avenir. C’est d’ailleurs ce que pense l’ensemble du paddock.

Une revalorisation en 2023 pour Charles Leclerc

Son contrat actuel expirant en 2024, le pilote avait déjà disposé d’une certaine largesse cette année. Mattia Binotto, avant son éviction et pour compenser la terrible deuxième partie de saison de la Scuderia Ferrari, avait accepté d’anticiper le calendrier de rémunération de son pilote. En clair, Leclerc touche en 2023, ce qu’il devait toucher en 2024, soit 20 millions d’euros, selon notre partenaire du Business Book GP. Indiquant ainsi la valeur de base d’un futur contrat et surtout l’amorce d’une anticipation de discussions. Un contrat qui a été rapidement négocié pour être finalement accepté ces dernières semaines.

Ferrari tente de contrôler le calendrier des négociations

Vers la fin juin, le team principal, Fred Vasseur a rencontré les agents de ses deux pilotes. Le discours n’était pas fermé du côté monégasque ; plus du côté espagnol. Le contraste entre les deux étaient flagrant. A Maranello, priorité à 2023 et à comprendre les problèmes et progresser pour accrocher la 3ème place du championnat des constructeurs. Au mieux. Un discours soutenu par Leclerc, confiant. Et pour cause.

Une prolongation de 5 ans à 185 millions d’euros au global

Une prolongation de contrat de 5 ans aurait été conclu entre les deux parties. Côté Monégasque, l’ambition est de voir venir le marché à l’horizon 2026. Du côté de la Scuderia, la sécurisation de son fer de lance et une motivation pour le garder à long terme. La deuxième partie du contrat sous forme d’option permettra, sous la forme de clauses de performances, de libérer Charles Leclerc de son contrat Ferrari chaque saison. Reste la rémunération. Les premières rumeurs indiquent un contrat total plus de 185 millions d’euros (220 millions de dollars) et une rémunération qui pourrait atteindre les 50 millions d’euros lors de la dernière année.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut de page ↑