Steiner, l’homme qui devait valoir 280 millions avec Haas F1 Team

6 février 2024 à 11:25 par Marc Limacher

0
Sur fond de désaccord, Guenther Steiner et Haas se séparent.

Guenther Steiner n’est plus directeur de l’équipe Haas F1 Team en 2024. La star de Drive To Survive sur Netflix, payéd 4 millions d’euros, d’après le dernier classement Sportune/Business Book GP pour la saison 2024, a été remercié par le propriétaire Gene Haas, avec effet immédiat.

La surprise passée, cela fait quelques temps que le courant ne passait plus entre l’autrichien et son patron américain. Plus précisément, depuis la crise COVID. Plusieurs aspects sont en cause. Le modèle économique depuis 2021 de l’équipe américaine pour répondre au business plan validé par les deux hommes à l’époque, d’abord. Puis une histoire de récompense, d’une valeur de 400 millions de dollars aujourd’hui.

En août 2023, Steiner a révélé qu’il devait obtenir 50% de l’équipe, affirmation qui a été démenti par Gene Haas. Steiner estimait pourtant que c’était son équipe et que Haas en était l’investisseur, tandis que l’américain arguait qu’ayant investi 315 millions d’euros depuis 2016, l’équipe lui appartenait. Les divergences se sont alors fait jour.

L’accord d’une valeur de 280 millions

Il se dit pourtant qu’un accord entre les deux hommes a été scellé, à la signature de leur union en 2016. En 2020, Steiner devait obtenir 35% des parts de l’équipe. L’équipe avait alors une valeur comprise entre 120 et 150 millions de dollars. Mais la crise de la covid est passée par là et Gene Haas a préféré augmenter son directeur d’écurie avec un nouveau contrat de management. L’Autrichien avait pour mission pendant trois ans de stabiliser les finances de l’écurie. Son principal actionnaire, a respecté l’accord d’investissement de 5 ans qui expirait et ne voulait plus investir à fond perdu à partir de 2021. Ainsi, Steiner qui a signé avec la famille Mazepin, puis l’hébergeur internet 1&1 et dernièrement avec Moneygram, estimait qu’en ayant accompli sa mission, il méritait 50% des parts et non 35%, comme le prévoyait l’accord. Cela a provoqué la crise de cet été et acté la fin de leur partenariat.

Des divergences dans la stratégie

En valorisant l’équipe par sa personne, puis en trouvant des partenaires, la valeur de l’équipe a augmenté à 800 millions d’euros environ. En coulisse, Gene Haas cherchait à trouver des partenaires secondaires (sans être satisfait des échanges avec certains), en échange de 25% et 200 millions d’euros à la clé, mais cela se faisait aux dépends de Steiner, qui cherchait à obtenir 50% de l’équipe américaine pour vendre ses parts, opposant ainsi les deux visions économiques et expliquant les refus de vente reçu par l’équipe depuis 18 mois.

Vous aimerez aussi:  Chelsea FC: Les sponsors des Blues et ce qu'ils rapportent

La nomination de l’ingénieur Komatsu, présent dans l’équipe depuis le début, au rôle de patron de l’équipe est une démarche similaire à celle de James Volwe chez Williams il y a 12 mois. L’opération est destinée à valoriser le projet pour le rendre plus compétitif et appliquer la stratégie économique de Gene Haas et sortir le projet de sa survie permanente depuis 2021.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut de page ↑

<<<<<<< HEAD