//taboola

PSG: Salaire, valorisation, contrat, les chiffres de Rasmus Höjlund sur le mercato

22 juillet 2023 à 14:45 par Thomas

0
Un attaquant danois bientôt sur la pelouse du Parc des Princes ?

Tandis qu’il négocie en même temps l’épineux problème Kylian Mbappé, qu’il souhaite voir partir si le joueur refuse de prolonger, le PSG prépare son futur en l’anticipant sans son champion du monde. Parmi les pistes offensives ciblées, L’Equipe avance le nom de l’attaquant danois, Rasmus Höjlund. Que d’aucuns comparent à un certain Erling Haaland, de part sa jeunesse (20 ans), ses origines scandinaves et parce qu’il a évolué en Autriche avant de se révéler et de rejoindre l’Atalanta, l’été dernier.

Le PSG sur la piste de l’attaquant danois Rasmus Höjlund

Il appartient toujours depuis au club de Bergame qui a payé 18 millions d’euros pour le recruter. Dix buts et deux passes décisives en 34 rencontres plus tard, le grand attaquant de 1m91 vaut significativement plus sur le marché des transferts. La plateforme Transfermarkt le valorise à 45 millions d’euros, soit autant environ que l’Observatoire du football, en Suisse. Cela pour équivalence à l’indemnité compensatoire des quatre saisons sportives qu’il reste au joueur sur les cinq qu’il a signé.

Vous aimerez aussi:  Pierre Gasly, entre Alpine, Audi et Williams pour 2025

Une indemnité possiblement élevé, un salaire plus modeste

Si la piste peut potentiellement s’avérer chère, plus encore selon les attentes de l’Atalanta, le salaire du joueur demeure plus modeste. Selon les indiscrétions d’Italie, Rasmus Höjlund avoisine les 600 000 euros annuels. Même sans les primes et même ici traduit en net avant impôt, cela reste intéressant pour un Paris Saint-Germain justement soucieux de revenir à une masse salariale plus légère, que celle record dans l’histoire du football, qu’il alignait la saison dernière avec son trio en or, Messi, Mbappé et Neymar.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut de page ↑