Charles Leclerc: Ce que son nouveau contrat avec Ferrari va lui rapporter

26 janvier 2024 à 13:25 par Marc Limacher

0
Durée, salaire, les détails du nouveau contrat de Charles Leclerc avec Ferrari.

Charles Leclerc a prolongé son contrat avec la Scuderia Ferrari, sans officialisation de la durée du nouveau bail, par son équipe italienne. Selon nos informations à Sportune, la durée du contrat sera de quatre saison, dont deux saisons fermes et les deux autres en options. L’accord actuel se concluant fin 2024, Fred Vasseur, le Team Principal de Ferrari avait engagé des discussions avec l’entourage du pilote monégasque lors du Grand Prix du Brésil. Auparavant, les conditions de Charles Leclerc étaient les suivantes : un contrat de 5 ans, jusqu’en 2029, pour un total de 190 millions d’euros. Plus prudent, Fred Vasseur a cherché à trouver un compromis.

Une histoire de clauses de performances pour Leclerc et Ferrari

Charles Leclerc a donc signé un contrat de 4 ans (de la saison 20252 à 2028), dont les deux premières en 2025 et 2026 sont fermes. L’option 2027 ne pourra être activé que par Ferrari, tandis que l’option 2028 incluera une clause pour Leclerc. a savoir que si les performances de Charles Leclerc sont en deçà en 2026, la Scuderia pourra renégocier son contrat de 2027. Toutefois, si le pilote valide 2026, c’est lui qui disposera d’une clause de sortie, en cas de mauvaise performance de sa monoplace rouge courant 2027, afin d’obtenir une certaine liberté en 2028.

Un contrat de 180 millions d’euros total au bénéfice du pilote

Côté rémunération, le pilote monégasque et son entourage visait la 3ème place, voir la deuxième à long terme, du classement des plus hautes rémunérations derrière Max Verstappen. Mais surtout devant Lando Norris, qui dispose d’un lucratif contrat avec McLaren, jusqu’en 2025. Leclerc en 2023 et 2024 gagnera moins que le pilote anglais, pourtant vierge de victoire à son palmarès, mais fortement convoité dans le paddock. Le quintuple vainqueur de Grand Prix s’est vu proposer un salaire de 40 millions d’euros en 2025 et 2026, puis 50 millions pour 2027 et 2028. Soit un total de 180 millions d’euros au global. C’est un effort certain pour la Scuderia Ferrari, qui était prudente dans la rémunération de ses pilotes jusqu’à présent.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut de page ↑

<<<<<<< HEAD