Lionel Messi lâché par un sponsor à plusieurs millions d’euros

10 février 2024 à 17:20 par Thomas

0
Le groupe Byju’s doit mettre un terme au contrat de Messi, deux avant le terme prévu.

Le partenariat de trois ans entre la société d’éducation en ligne Byju’s et le footballeur Lionel Messi, en tant qu’ambassadeur mondial de la marque, a été suspendu à peine un an après sa signature, selon The Economic Times qui s’appuie des sources proches du dossier.

Byju’s contraint de rompre son contrat avec Messi

En novembre 2022, Byju’s avait engagé Messi en tant qu’ambassadeur mondial pour une campagne « éducation pour tous » dans le cadre de sa branche d’impact social. La star du football avait été enrôlée pour un montant estimé entre 5 et 7 millions de dollars par an.

Cette décision intervient alors que Byju’s traverse une période difficile. La société a licencié environ 2 500 employés et fait face à des problèmes de liquidités. « Bjyu’s a rémunéré Messi pour la première année ; il reste à décider si le contrat sera résilié avant son terme, ou si Byju’s prévoit de le relancer en temps voulu. Cela est dû à la crise de liquidité et à d’autres problèmes graves au sein de l’entreprise », détaille l’un des cadres.

Des voix dissidentes dès la signature du partenariat

Lors de l’annonce de l’association avec Messi, Byju’s a fait face à des réactions négatives sur les médias sociaux, intervenant un mois après l’annonce de licenciements de près de 2 500 employés. Le fondateur de l’entreprise, Byju Raveendran, a justifié dans une note aux employés que « nous avons beaucoup à apprendre de lui et nous avons le privilège de le pouvoir », a-t-il écrit.

Lionel Messi est l’un des athlètes les plus bankable de l’histoire du sport, ses nombreux sponsors lui rapportent plus d’une cinquantaine de millions d’euros annuels.

Vous aimerez aussi:  Danone nouveau fournisseur officiel de L'INSEP


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut de page ↑

<<<<<<< HEAD