//taboola

Ligue 1: Paris sportifs, stats, infos de la 23e journée

22 février 2024 à 18:00 par Article partenaire

0
Il n’y a qu’un « Olympique ». Mais cette année, lequel est-ce ?

C’est toute l’ironie de cette saison 2023-2024. Alors qu’en France l’année est Olympique, avec les Jeux programmés cet été à Paris, d’Olympique justement, Lyon en premier et Marseille désormais, n’en ont plus rien ou presque. « Il n’y a qu’un seul Olympique », se plaisent à marteler les deux camps. En 2024, il est donc parisien !

La Ligue 1 n’en est pas à une contradiction près. A part les extrêmes, le PSG en tête et Clermont derrière, rien dans ce championnat n’est véritablement à sa place. Un joyeux « bordel » qui tord le cou à tous les statisticiens en herbe ou fait le bonheur des audacieux ; celles et ceux qui osent l’improbable.

Aussi inenvisageables que les camouflets de l’OM et de l’OL conjugués, l’insolente réussite de Brest témoigne de la singularité de cet exercice en particulier. Il reste onze journées à disputer et jusqu’au bout on ne va pas s’ennuyer.

Top 3 des affiches de la 23e journée pour parier en Ligue 1

Lens – Monaco

C’est quasiment du statu quo entre le RC Lens et l’AS Monaco sur les trente derniers exercices. A savoir que les Nordistes ont gagné treize fois, leurs adversaires du sud, seize fois et vingt rencontres se sont soldées sur un match nul. Chacune compte également quatre victoires sur le terrain de l’autre. En 2023, Lensois et Monégasques se sont rendus coup pour coup, chacun dominant l’autre à domicile, sur le même score de 3-0. Alors, à qui la belle en 2024 ? Les cotes Vbet : 2,37 la victoire de Lens, 2,77 celle de Monaco et 3,5 le match nul.

Notre pronostic :
Match nul

Paris – Rennes

Tout le paragraphe précédent du match Lens – Monaco pourrait s’appliquer également aux explications entre le PSG et le Stade Rennais. A savoir que le bilan est à l’équilibre depuis la fin du siècle dernier, 11 nuls, 21 victoires parisiennes et 17 pour les Rennais et que depuis le dernier match nul, en 2021 en Bretagne, les deux équipes se dominent toujours l’une l’autre à tour de rôle. Au Parc des Princes et à la lecture des performances réciproques de la saison en cours, gageons que la dynamique se poursuive ce dimanche au bénéfice des Parisiens, que les cotes placent en favoris, à 1,53 la victoire, contre 5,3 celle de Rennes et 4,4 le match nul.

Notre pronostic :
Victoire du PSG

Marseille – Montpellier

Jamais deux sans trois ? Si l’adage dit vrai, alors ce derby de la Méditerranée entre l’OM et le MHSC se soldera par un match nul, 1-1. C’est arrivé deux fois précédemment, au Vélodrome il y a un an en mars, pour le compte de la saison dernière et celle en cours, en décembre à la Mosson. Ce résultat précis vaut une cote de 5,9 sur Vbet. Plus largement, l’OM est favori et donné vainqueur à la cote de 1,65, la victoire de Montpellier paie 4,8 fois la mise et le nul est coté à 3,89.

Vous aimerez aussi:  France - Allemagne: La FFF inove au bénéfice des personnes atteintes de déficience visuelle

Notre pronostic :
Match nul

La statistique de la journée de Ligue 1

0. Depuis près de quarante ans au moins, dans le football professionnel (première et deuxième division), jamais le Stade de Reims ne s’est imposé au Havre. Les deux clubs, des historiques du football hexagonal, se sont affrontés plus de vingt fois et l’avantage est au doyen havrais. Ce dimanche donnera à la formation champenoise l’occasion d’une première face à l’un des deux promus de la saison.

Paris sportifs : la cote du week-end

4,3 la cote pour Arnaud Kalimuendo qui marque face au PSG. Même s’il est moins rayonnant cette saison chez les Rouge et Noir, l’attaquant de 22 ans est un poison permanent, plus encore quand il affronte son club formateur. Paris l’a appris à ses dépens la saison dernière, en s’inclinant 2-0 sur sa pelouse du Parc sur des buts de Toko Ekambi et… Kalimuendo. C’était il y a un an, presque tout pile.

Bon à savoir: la liste des joueurs suspendus

Entre les joueurs qui paient une expulsion et d’autres une accumulation de cartons, la liste des suspendus pour cette 23e journée est particulièrement longue. Dans le détail : Marco Bizot (Stade Brestois 29), Elbasan Rashani et Maximiliano Caufriez (Clermont Ft 63), Samuel Gigot et Jonathan Clauss (Olympique de Marseille), Dante (OGC Nice), Thomas Delaine (RC Strasbourg Alsace), Thilo Kehrer (AS Monaco), Nicolás Tagliafico (Olympique Lyonnais), Benjamin André et son coach Paulo Fonseca (LOSC Lille)

Calendrier complet de la 23e journée

Metz – Lyon (vendredi à 21h)
Lorient – Nantes (samedi à 17h)
Strasbourg – Brest (samedi à 21h)
Lens – Monaco (dimanche à 13h)
Le Havre – Reims (dimanche à 15h)
Nice – Clermont (dimanche à 15h)
Toulouse – Lille (dimanche à 15h)
Paris – Rennes (dimanche à 17h05)
Marseille – Montpellier (dimanche à 20h45)


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut de page ↑