Toto Wolff a touché 42 millions d’euros en 2023

16 décembre 2023 à 20:35 par Marc Limacher

0
Toto Wolff a réduit son salaire en 2023 et pourtant il a gagné plus d’une année à l’autre.

Si Mercedes AMG F1 n’est plus l’équipe dominante sur les circuits, son Team Principal et président, Toto Wolff n’en est pas moins le dirigeant le plus rémunéré du paddock, malgré quelques ajustements dernièrement. Jusqu’à cette saison, le salaire de Toto Wolff était ainsi réparti : un salaire fixe de 16 millions d’euros, plus une série de prime, lui permettant d’obtenir jusqu’à 36 millions d’euros par saison (valeur ajustée). Ce qui a été le cas en 2022, grâce au titre de champion du monde des constructeurs obtenu en 2021 par l’équipe Mercedes AMG F1. Mais en 2023, le patron autrichien a consenti une baisse de son salaire.

Un salaire de base à la baisse pour Toto Wolff…

Pour autant cette année, la rémunération totale de Toto Wolff sera supérieure aux 36 voire 40 millions auxquels il pouvait prétendre, mais versée de manière différente. Dans un premier temps, le salaire de base du patron est passé de 16 à 8 millions d’euros, selon les estimations de notre partenaire Business Book GP. La baisse s’explique par le fait que l’équipe a déclaré des bénéfices équivalent à plus de 84 millions d’euros pour l’année. Ce qui permet à Toto Wolff de toucher 28 millions d’euros de dividendes en 2023, car il dispose de 33% des parts de l’écurie anglo-allemande.

… Mais une rémunération de 42 millions d’euros en 2023

Un total qui s’ajoute à la prime de la 3ème place au championnat du monde des constructeurs, en 2022. Cela permet au patron autrichien de prétendre à 42 millions d’euros. Un record. Wolff devance largement Christian Horner qui gagne moitié moins de son côté, avec les primes.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut de page ↑

<<<<<<< HEAD