Pour Continental sur le Tour, sécurité égale visibilité

11 juillet 2023 à 13:35 par Thomas

0
Autour de Aude Skorodensky (au centre), Continental anime chaque été son partenariat majeur noué avec ASO dans le cadre du Tour de France.

C’est un partenaire majeur un peu à part dans la catégorie des sponsors du Tour de France, car il est le seul à ne pas avoir son maillot officiel. Continental compense par la médaille que le groupe offre à chaque vainqueur d’étape. C’est pour le manufacturier allemand, l’occasion d’accroître sa visibilité en plus de tout le reste du dispositif signé avec ASO, l’organisateur de la course : l’affichage de la marque le long des étapes et sur toute la signalétique des virages dits « dangereux », les totems indiquants les derniers kilomètres à parcourir et le cortège des cinq véhicules au coeur de la caravane.

Continental, 4e manufacturier dans le monde. Et mieux en France

A moyens conséquents, ambitions élevées, la visibilité et notoriété du Tour de France doit permettre au groupe, au mieux de maintenir son quatrième rang mondial, dans l’idéal de le rapprocher du podium que campent Michelin, Bridgestone et Goodyear. En France, justement par le truchement du sponsoring de la course, la marque joue plus haut dans cette hiérarchie. « On voit des pics de notoriété pendant le Tour, cela nous permet d’accroître le trafic en magasins », abonde Aude Skorodensky, directrice marketing France, activité remplacements que Sportune a rencontré.

Un sponsoring du Tour de France centré sur la sécurité

Pour gagner de nouvelles parts de marché, elle doit surtout montrer son savoir-faire. C’est pour cela qu’elle appuie sur le Tour de France, son discours autour du thème de la sécurité. Et pas seulement avec à ses pneus, qui sont toutefois le coeur, sinon la partie la plus connue de son activité. « 100% des véhicules qui sortent d’une ligne de production en Europe aujourd’hui sont équipés d’au moins un élément Continental » note la dirigeante en rappelant que son groupe, par le prisme d’autres marques, développe à peu près « tout ce qui compose les éléments d’une voiture, à part la carrosserie. »

Un mini-jeu ludique pour occuper et initier les spectateurs

Sur ce Tour 2023, le discours se conjugue à la création d’une application intitulée « Share the Road », sorte de mini-jeu visant à récolter des badges de bonne conduite et répondre à des questions liées à la sécurité routière. « Une manière d’occuper les spectateurs avant et après la caravane, jusqu’au passage des coureurs. » La caravane, Continental la fréquente avec ses 4 véhicules et un char placés en début de dispositif, pour distribuer quelques 250 000 goodies, de la banane au tour de cou, en passant par le tee-shirt et le gilet de sécurité de la couleur orange de la marque, mais bien homologué pour remplacer le plus classique gilet jaune.

Pauline Déroulède et Ascension en sponsoring en plus

Pour accentuer son message, Continental s’est uni en 2022, à l’athlète Pauline Déroulède championne de France de tennis fauteuil, elle même particulièrement sensible aux questions de la sécurité routière depuis qu’un nonagénaire l’a fauché à l’âge de 18 ans. Plus récemment, elle est entrée dans le monde du e-sport en signant avec l’Ascension, anciennement connu sous le nom de Track Mania Cup.

Vous aimerez aussi:  Le Barça prolonge un sponsor sur le maillot à 7M€/an


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut de page ↑

<<<<<<< HEAD