//taboola

Classement final de la D1 féminine vs les salaires des équipes

28 mai 2023 à 22:55 par Thomas

0
C’est la fin de la saison en D1 féminine.

Et à la fin c’est l’OL qui gagne. Comme souvent, pour ne pas dire toujours chez les filles, que seul le PSG parvient parfois à contrarier. Il y a une forme de logique derrière cela ; les deux équipes ont les plus gros moyens financiers et, tel que l’a montré dernièrement L’Equipe dans son enquête annuelle, les salaires moyens les plus élevés du plateau.

L’OL logique champion devant le PSG

Sur les douze équipes engagées en D1 Arkema, cette saison 2022-2023, quatre sont à l’équilibre parfait et la moitié dans un ratio de plus ou moins un point. C’est dire si l’argent a conditionné la finalité du championnat. On l’a dit devant, pour Lyon champion devant le Paris SG, comme à l’arrière, avec la relégation de Rodez, le plus petit budget du plateau qui aura cru en son destin possible, jusqu’à l’ultime levée de la saison.

Le DFCO et les Girondins sont les moins bons élèves

Reims et Fleury sont les meilleurs élèves, avec de mêmes ratios positifs de + 3. Tandis qu’inversement, les Girondins de Bordeaux et Dijon FCO accusent les plus gros écarts entre salaires moyens et classement sportif final.Et à la fin c’est l’OL qui gagne. Souvent, pour ne pas dire toujours chez les filles, que seul le PSG parvient parfois à contrarier. Il y a une forme de logique derrière cela ; les deux équipes ont les plus gros moyens financiers et, tel que l’a montré dernièrement L’Equipe dans son enquête annuelle, les salaires moyens les plus élevés du plateau.

L’OL logique champion devant le PSG

Sur les douze équipes engagées en D1 Arkema, cette saison 2022-2023, quatre sont à l’équilibre parfait et la moitié dans un ratio de plus ou moins un point. C’est dire si l’argent a conditionné la finalité du championnat. On l’a dit devant, pour Lyon champion devant le Paris SG, comme à l’arrière, avec la relégation de Rodez, le plus petit budget du plateau qui aura cru en son destin possible, jusqu’à l’ultime levée de la saison.

Le DFCO et les Girondins sont les moins bons élèves

Reims et Fleury sont les meilleurs élèves, avec de mêmes ratios positifs de + 3. Tandis qu’inversement, les Girondins de Bordeaux et Dijon FCO accusent les plus gros écarts entre salaires moyens et classement sportif final.

Vous aimerez aussi:  PSG, Stade Rennais: Salaire, valorisation, les chiffres de Désiré Doué sur le mercato

Comparatif du classement final de la D1 féminine vs le salaire moyen des équipes

Club Salaire moyen/mois Classement salaires Classement sportif Différence
Lyon 14 000 € 1 1 =
Paris SG 12 000 € 2 2 =
Bordeaux 3 000 € 3 7 – 4

Voir le tableau complet en page 2


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut de page ↑