Le sponsor rêvé du cycliste Mathieu van der Poel

23 décembre 2023 à 18:20 par Thomas

0
Etre un ambassadeur de Lamborghini oblige à rouler à bord d’un Urus à 300 000 euros…

Le cycliste Mathieu van der Poel est récemment devenu l’ambassadeur de Lamborghini Antwerp et à ce titre, il a reçu le modèle SUV de la marque, le Lamborghini Urus, en voiture personnelle de fonction. A 300 000 euros tout de même. Ce week-end, le champion belge a même été aperçu dans les rues d’Anvers au volant d’une plus sportive Lamborghini Hurracan Sterrato d’une couleur doré.

Mathieu van der Poel est un ambassadeur de Lamborghini

L’annonce de sa collaboration avec la marque italienne a été faite sur Instagram, où il pose fièrement à côté de son nouveau SUV Urus S. Il devrait en bénéficier gratuitement pendant au moins un an, selon le directeur de Lamborghini Antwerp, Erik Michiels. van der Poel, amateur de voitures rapides depuis l’enfance, a exprimé son enthousiasme pour l’Urus S, capable d’atteindre 0 à 100 km/h en 3,5 secondes.

Un Urus à 300 000 euros pour voiture de fonction

Pour marquer cette collaboration entre les univers du cyclisme et de l’industrie automobile, van der Poel a donné de sa personne pour la toute dernière campagne de marque de Lamborghini intitulée « Beyond Speed ». Le film est centré sur le coureur de l’équipe Alpecin-Deceuninck son parcours vers les sommets et les valeurs que son sport partage avec le constructeur italien : « La vitesse, c’est l’adrénaline. Bien sûr, c’est différent sur un vélo de la Lamborghini. La descente et le sprint à vélo sont rapides et je dois utiliser tous mes sens et compétences pour les différents environnements, et j’adore cette montée d’adrénaline, mais bien sûr, l’Urus Super SUV offre cela aussi », confie ce dernier.

Vous aimerez aussi:  Danone nouveau fournisseur officiel de L'INSEP

Un partenariat individuel avec le Belge, pas avec son équipe

Ce partenariat est basé sur la personnalité du Belge et son rapport à l’automobile et la vitesse, mais il n’a pas vocation à devenir visible sur la tenue du coureur lorsqu’il est en course. C’est que dans ce cas là c’est son équipe qui gère les sponsors et non le coureur lui même.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut de page ↑

<<<<<<< HEAD