//taboola

Les 10 plus gros trades de l’histoire de la NBA

21 août 2023 à 19:55 par Emmanuel Bernard

0
Le départ de Garnett aux Celtics, après des années de fidélité aux Timberwolves de Minnesota est l’un des transferts les plus marquants de la NBA.

L’histoire de la NBA regorge de récits mettant en scène des talents incroyables, des rivalités féroces et des matchs palpitants qui ont maintenu les fans au bord de leur siège. Au milieu de ces récits, les plus grands trades de l’histoire de la NBA occupent une place centrale, constituant souvent des moments décisifs qui ont façonné le cours de la ligue. Des échanges en apparence mineurs aux transactions très médiatisées, ces transferts ont été des catalyseurs de changement, apportant de nouvelles ères et remodelant la dynamique du sport.

Des transferts qui ont marqué l’histoire de la ligue

Ces transferts ont redéfini les franchises, préparé le terrain pour des championnats et engendré des dynasties. Chacun d’entre eux est une histoire en soi, mêlant des éléments de prises de risque calculées, de stratégie et parfois de pur hasard. Avec le recul, ces transactions monumentales sont devenues légendaires, jouant un rôle significatif dans la riche histoire de la NBA.

Les 10 plus gros trades de l’histoire de la NBA

Les 10 plus gros transferts de l’histoire de la NBA rappellent que le sport ne se limite pas aux décisions prises sur le terrain, mais qu’il englobe également les décisions prises en dehors du terrain. Ces transactions ont façonné de manière spectaculaire la trajectoire des équipes et de la ligue, marquant des tournants dans les récits des franchises et des joueurs.

2 octobre 1995 : Dennis Rodman aux Chicago Bulls
Le 2 octobre 1995, les San Antonio Spurs ont échangé Rodman, connu pour sa capacité à prendre des rebonds et sa personnalité excentrique, aux Bulls en échange de Will Perdue et de compensations financières. L’arrivée de Rodman a été un élément clé de la domination des Bulls dans la seconde moitié des années 90. Il s’agissait d’un des plus gros transferts de l’histoire, car il a solidifié la ténacité défensive des Bulls et ajouté une toute nouvelle dimension à l’équipe.

1er juillet 2007 : Kevin Garnett atterrit à Boston
L’un des plus grands transferts de l’histoire de la NBA a eu lieu le 1er juillet 2007, avec le départ de Kevin Garnett aux Boston Celtics. Cette transaction a fait sensation dans la ligue, car Garnett était resté fidèle aux Minnesota Timberwolves pendant plus d’une décennie. L’opération figure parmi les plus gros transferts hypothétiques de l’histoire de la NBA, remodelant le paysage de la ligue. Les Celtics ont envoyé cinq joueurs, deux choix de premier tour de la draft et de l’argent à Minnesota pour Garnett. Le joueur All-Star à 15 reprises était la pièce manquante du nouveau « Big Three » des Celtics, menant la franchise à son premier championnat en plus de deux décennies en 2008.

14 juillet 2004 : Shaquille O’Neal rejoint le Miami Heat
À l’été 2004, l’un des plus grands transferts de l’histoire de la NBA a eu lieu. Les Los Angeles Lakers ont envoyé Shaquille O’Neal, l’un des pivots les plus dominants de l’histoire, au Miami Heat. Il s’agissait du plus gros trade de la ligue et de l’aboutissement des tensions entre O’Neal et Kobe Bryant. L’arrivée de Shaq a immédiatement renforcé le statut de Miami dans la Conférence Est. Dès sa deuxième saison à South Beach, le Diesel a propulsé le Heat vers son premier championnat de franchise.

11 juillet 1996 : Kobe Bryant aux Los Angeles Lakers
En ce qui concerne l’histoire des transferts, celui de Kobe Bryant aux Lakers reste l’un des plus choquants. Bryant, sélectionné en 13e position par les Charlotte Hornets lors de la draft de la NBA en 1996, a été échangé aux Lakers contre Vlade Divac. Il s’agit de l’un des pires échanges de la draft du point de vue de Charlotte. Bryant a eu une illustre carrière de 20 ans à Los Angeles, remportant cinq championnats et solidifiant son héritage en tant que l’un des plus grands Lakers de tous les temps. Sans cet échange, le paysage de la NBA aurait été considérablement différent.

21 avril 1970 : Oscar Robertson aux Milwaukee Bucks
L’un des plus grands transferts de l’histoire de la NBA a vu Oscar Robertson, dix fois All-Star et ancien MVP, être échangé des Cincinnati Royals aux Milwaukee Bucks. Le « Big O », connu pour sa polyvalence et sa capacité à marquer des points, s’est associé à un jeune Kareem Abdul-Jabbar. Ce partenariat a été fructueux, conduisant les Bucks à remporter leur premier championnat en 1971. Ce transfert est souvent considéré comme un moment clé pour asseoir la compétitivité des Bucks en tant que franchise de la NBA.

Vous aimerez aussi:  Combien gagne Alexander Zverev, 4e joueur mondial à l'ATP ?

22 juin 1987 : Scottie Pippen devient un Bull
La transaction s’est déroulée à la veille de la draft de la NBA en 1987. Les Seattle SuperSonics ont sélectionné Scottie Pippen au cinquième rang, mais il n’a jamais joué pour eux. À la place, il a été envoyé aux Chicago Bulls en échange d’Olden Polynice et d’un échange de choix de draft futurs. Le transfert de Pippen est l’un des meilleurs de l’histoire de la NBA. Pippen était le complément parfait de Michael Jordan, jouant un rôle crucial dans les six championnats NBA remportés par les Bulls dans les années 1990.

16 juin 1975 : Kareem Abdul-Jabbar aux Lakers
Les Milwaukee Bucks ont commis ce qui est considéré comme l’une des pires décisions de l’histoire des transferts de la NBA en échangeant Kareem Abdul-Jabbar aux Los Angeles Lakers en 1975. Les Bucks ont reçu quatre joueurs en retour, mais aucun n’a réussi à rendre la production du seul Abdul-Jabbar. À Los Angeles, Abdul-Jabbar s’est épanoui, remportant cinq titres et devenant le meilleur marqueur de tous les temps de la ligue. Ce transfert a incontestablement modifié le cours de l’histoire de la NBA, en faisant l’un des plus gros transferts de tous les temps.

10 juillet 2010 : LeBron James rejoint le Miami Heat
Bien que cela ne soit pas un transfert conventionnel au sens strict, aucune conversation sur les mouvements majeurs des joueurs de la NBA ne serait complète sans mentionner la fameuse « Décision » de LeBron James. Le 10 juillet 2010, LeBron a effectué le déménagement de joueur autonome le plus important de l’histoire de la NBA en annonçant qu’il quittait les Cleveland Cavaliers, son équipe d’origine, pour rejoindre le Miami Heat. Il ne s’agissait pas simplement d’un départ sportif, mais d’un spectacle télévisé marquant un changement dramatique dans l’équilibre du pouvoir de la ligue. Les implications de cette décision étaient immenses, entraînant un remaniement des forces en présence dans la NBA qui a considérablement modifié le paysage de la ligue.

À Miami, LeBron s’est associé à Dwyane Wade et Chris Bosh, créant un nouveau « Big Three » qui a dominé la Conférence Est pendant quatre ans. Ils sont arrivés en finale chaque année et ont remporté deux championnats. La « Décision » de LeBron figure parmi les plus grands transferts hypothétiques de l’histoire de la NBA, car elle pose la question : que se serait-il passé si LeBron était resté à Cleveland ?

5 août 1976 : Magic Johnson aux Lakers
Indéniablement, Magic Johnson est l’un des talents les plus exceptionnels du basketball. Il a été choisi en première position par les Los Angeles Lakers lors de la draft de la NBA en 1979. Curieusement, les Lakers n’étaient pas les propriétaires d’origine de ce choix. Ils l’ont acquis en 1976 lorsque Gail Goodrich a signé un contrat avec les New Orleans Jazz, une équipe en plein essor. Les Lakers ont permis à Goodrich de rejoindre les Jazz, obtenant en retour deux choix de premier tour et un deuxième tour, dont le précieux premier choix de la draft de 1979 qui deviendrait finalement Magic Johnson.

30 avril 1956 : Bill Russell aux Boston Celtics
L’accord qui a amené Bill Russell aux Boston Celtics occupe la première place de la liste des plus gros transferts de l’histoire de la NBA. Les St. Louis Hawks ont sélectionné Russell avec le deuxième choix de la draft NBA en 1956, mais l’ont échangé aux Celtics contre Ed Macauley et Cliff Hagan.

L’impact de ce transfert ne peut être surestimé. Russell a conduit les Celtics à 11 titres de la NBA en 13 saisons, un exploit qui n’a pas encore été égalé. Ce transfert reste un exemple frappant du pouvoir des transactions intelligentes pour façonner l’avenir d’une franchise de la NBA. Il est un rappel saisissant pour le moulin à rumeurs de transferts de la NBA qu’un seul échange peut changer le cours de l’histoire.

Bien que ces 10 plus gros transferts de l’histoire de la NBA s’étendent sur plusieurs décennies, ils mettent en évidence collectivement le pouvoir transformateur de ces opérations. De manœuvres habiles avec les choix de draft, à l’acquisition stratégique de stars confirmées, ces trades ont radicalement modifié le paysage de la ligue, façonnant l’avenir des équipes et influençant l’évolution du sport.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut de page ↑