Royal Excel Mouscron et la faillite d’un système

2 juin 2022 à 15:25 par Marc Limacher

0
Initialement porté par Gérard Lopez, le projet du Royal Excel Mouscron s’est brutalement achevé avec le départ de l’homme d’affaire, du club du LOSC.

Le Tribunal arbitral du sport belge (BAS) a condamné le Royal Excel Mouscron aux divisions amateurs en mai, lorsqu’il a rejeté l’appel de Mouscron pour obtenir une licence pro. Le club aurait contracté des dettes de 4 millions d’euros et déposé son bilan plus tôt cette semaine. Une situation mettant fin aux tentatives de sauvetage de dernière minute du club et de la ville, pour trouver un nouvel investisseur.

« Au terme de ce délai de deux semaines, et malgré de fortes réductions de charges envisageables, aucune solution n’a été trouvée afin de financer une PRJ (procédure de réorganisation judiciaire). Le Conseil d’Administration a donc décidé de faire aveu de faillite. C’est avec beaucoup de peine et de déception que nous avons dû nous résoudre à prendre cette décision », explique notamment le communiqué du Royal Excel Mouscron.

Ayant terminé 10e place de la 2e division belge, synonyme de maintien, Mouscron faisait face à de très gros problèmes financiers depuis que le LOSC a décidé de rompre la convention qui les liait. L’héritage du plan de Gérard Lopez, né à l’été 2020.

Le projet de plateforme satellite

Juillet 2020, lors d’un match amical entre Mouscron et le LOSC, une heure avant le coup d’envoi, Gérard Lopez officialise le rachat du club belge (évoluant alors en 1ère division). Le montant était de 5 millions d’euros pour reprendre 90% du club, détenue par l’homme d’affaires Thaïlandais Pairoj Peimpongsant et une promesse de 10 millions d’euros pour le budget pour la saison 2020/2021.

Le projet n’était pas présenté comme un étant satellite du LOSC et il avait été racheté par une société de Gérard Lopez, et non en direct via le LOSC. Toutefois le fonctionnement était assez lié. Mouscron est devenu, pendant un temps, la plateforme belge pour faire jouer des talents du LOSC et attirer d’autres jeunes joueurs du Plat Pays. Un deal de 4 millions d’euros annuel avait d’ailleurs été conclu entre les deux clubs, le LOSC payant Mouscron pour accueillir des joueurs et le solde du budget provenant des ventes de joueurs et du marketing.

La chute après la chute

Le départ de Gérard Lopez du LOSC début 2021 et la reprise du club nordiste, par son principal soutien financier (Elliot Partner), a provoqué la chute de Mouscron. Passé en division 2, l’accord crée par l’homme d’affaires luxembourgeois entre les deux parties n’était plus d’actualité au 30 Juin 2021, et le dernier virement de 2 millions d’euros a été refusé, par la nouvelle direction du LOSC au club belge. La deuxième partie d’année en Belgique allait être compliquée. L’accélération financière était inévitable.

En janvier 2022, la rumeur indiquait qu’un investisseur américain était dans le viseur pour une reprise à 6 millions d’euros. En vain. Selon France Bleue Gironde, la situation s’est empirée, malgré une ultime tentative de reprise, qui n’aurait pas été prise en compte par le Conseil d’Administration du club. La faillite (qualifié d’échec et non de fiasco par le président du club de Mouscron), et des batailles judiciaires vont animer les coulisses, tandis que des solutions sont actuellement entrain d’être trouvées, pour permettre aux collectifs masculin et féminin, de continuer à jouer au football.

Vous aimerez aussi:  A combien s'élève la fortune de Pelé ?


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut de page ↑