PSG: L’évolution des revenus de la billetterie au Parc sous QSI

3 décembre 2022 à 12:55 par Thomas

1
PSG: L'évolution des revenus de la billetterie au Parc sous QSI
Si le PSG a longtemps augmenté les revenus à la billetterie, à mesure que l’ambition s’élevait, il touche aujourd’hui aux limites, dans son Parc des Princes devenus trop petit pour lui.

« Cela doit permettre d’augmenter les revenus et la valeur du club. Avec le stade ou sans, ce n’est pas la même chose ». Ainsi s’exprime Nasser al-Khelaïfi, ce samedi dans les colonnes de L’Equipe. Le patron du PSG, actuellement à Doha pour suivre le Mondial de football, réaffirme son engagement et celui des décideurs du Paris Saint-Germain, à passer la vitesse supérieure, sur l’outil principal de travail qu’est le Parc des Princes.

Le PSG est à l’étroit entre les murs du Parc des Princes

C’est que le club est à l’étroit entre les murs du Parc des Princes, dont la capacité maximale commerciale est donnée à 47 929 places, par la LFP. C’est trop peu, alors que le champion de France affiche des taux d’occupation proches de 100%, chaque saison et à chaque match. De fait, dans l’impossibilité de pousser les murs pour agrandir l’écran, sans l’aval de la mairie de Paris, propriétaire du Parc des Princes, le club n’a que très peu, voire plus aucun leviers, pour accroître les recettes de la billetterie.

Des revenus qui ont progressé de près de 100% en dix ans de QSI

Un coup d’oeil sur l’historique depuis QSI nous le montre. A Sportune, nous avons compilé toute une décennie de recettes « match day », pour mesurer son évolution. Certes, entre la première saison sous Qatar Sport Investments (QSI) et la dernière de référence, en 2018-2019, avant le basculement du monde sous la Covid, les revenus produits au stade ont progressé de quasiment 100%. Mais c’est que tout ce temps, le projet sportif s’est affiné à mesure que le niveau d’ambition a augmenté.

Tout le gratin du football mondial a la propriété de son écrin

Avoir la pleine possession et l’exploitation de son stade est aujourd’hui un impératif dans la logique d’expansion. C’est bien simple, dans le top 15 des clubs de football les plus valorisés de l’année, par le magazine spécialisé Forbes, seuls le Paris Saint-Germain et l’Ajax qui clôt le classement, ne sont pas propriétaires de leur écrin. En France, l’Olympique Lyonnais est le seul club professionnel, qui a sa propre enceinte ; le Gazélec Ajaccio (Nationale 3) a lui aussi son stade, depuis le rachat du « Stadiu Anghjulu Casanova », en 2016

Vous aimerez aussi:  PSG: Salaire, contrat, ce que Thilo Kehrer a signé avec West Ham

L’évolution des revenus de la billetterie au Parc sous QSI


One Response to PSG: L’évolution des revenus de la billetterie au Parc sous QSI

  1. marc hintzy says:

    psg bonjour pourquoi ne pas réaliser un stade version quatar coupe du monde trés joli exemple au coeur de paris avant les jeux de 2024 merci cordialement

    Répondre commentaire modifié suite à un signalement

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut de page ↑