OM: Les dessous du partenariat majeur signé avec CMA CGM

20 novembre 2022 à 17:35 par Thomas

0
La saison prochaine, les joueurs de l’OM porteront un nouveau partenaire à l’avant sur les maillots. Et ce n’est rien de moins que le plus gros employeur privé de Marseille, le groupe CMA CGM, qui s’est engagé à prendre la suite de Cazoo.

Un partenariat qui fait sens, entre deux marques emblématiques et internationales, de la ville de Marseille. Depuis l’annonce du rapprochement de l’OM avec l’armateur CMA CGM, c’est l’idée qui circule pour justifier le deal, mais elle devance la question circonstanciée, du pourquoi aujourd’hui, alors que CMA CGM a 44 ans d’existence, et plus d’un siècle pour le club de football ?

A peine officialisé que le nouveau partenaire de l’OM devait balayer l’idée d’un rachat

Ce qui, à Marseille, suppose inévitablement le spectre d’une vente à venir de la franchise sportive. Voilà plus de deux ans que cela dure continuellement sur les réseaux sociaux, et à peine la partenariat annoncé que Rodolphe Saadé, le patron du groupe spécialiste du transport maritime, devait balayer la rumeur, au micro de France Inter. « Non, il n’est pas question de rachat du club », confirme à Sportune, un proche du dossier.

Un contrat de deux ans « dans les standards du marché »

Mais alors, que vient chercher CMA CGM, en prenant l’espace à l’avant sur les maillots des joueurs phocéens ? Pas tant de la notoriété, au sens que l’espérait Cazoo, la marque en place jusqu’au terme de la saison. Car l’armateur est une entreprise du B2B, qui cherche la reconnaissance et l’adhésion de ses collaborateurs, plus que du grand public. Le contrat prévoit, selon nos informations, le même dispositif que pour l’annonceur actuellement en place, à savoir l’espace à l’avant des maillots, l’affichage sur la panneautique LED et les écrans du Vélodrome, ou de la visibilité au centre d’entraînement et à l’OM campus. Il est signé pour deux saisons, avec une troisième en option et financièrement, « il est dans les standards du marché ».

Un partenariat tourné vers la RSE et au service de toutes les équipes du club

Là où la différence est notable, c’est d’abord que CMA CGM a souhaité s’afficher sur toutes les tuniques, des jeunes aux adultes, des filles comme des garçons. C’est inédit dans l’histoire du club. Ensuite, et c’est en cela qu’à « sponsor », le futur commanditaire préfère l’emploi de « partenaire », le rapprochement s’articulera autour des fondations des deux marques. C’est autant l’axe fort des deux ans à venir, que le moteur à l’origine du contrat.

Vous aimerez aussi:  OM: Salaire, contrat, ce que Jonathan Clauss a signé avec l'OM

Pour le comprendre, il faut remonter à deux ans en arrière, au lancement de « Mouvtavie », un projet éducatif et social mené conjointement par les deux fondations, visant à repérer et épauler, les décrocheurs de la société. C’est à partir de là, que l’idée de s’associer plus largement, a commencé à germer. Elle s’est accélérée en septembre, à l’annonce du retrait anticipé de Cazoo, sur le marché européen. La suite, on la connait désormais…

Il n’y aura pas de faute de goût sur les prochains maillots de l’Olympique de Marseille

Reste une question majeure pour les supporters de l’Olympique de Marseille, devenue sensible au précédent partenariat du club et de la marque Uber Eats : comment va s’afficher CMA CGM sur le maillot phocéen ? La promesse nous a été faite, qu’il n’y aura « pas de faute de goût », sachant que ledit maillot de la saison 2022-2023 prochaine est déjà prêt du côté de Puma, l’équipementier du club marseillais.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour en haut de page ↑