F1: La liste des Grand Prix menacés après 2012…

2 mars 2012 à 10:51 par Marc Limacher

0
Bernie Ecclestone F1 - @Iconsport

Bernie Ecclestone F1 - @Iconsport

Il n’est pas impossible que le calendrier 2013 soit bouleversé au niveau des Grand Prix de F1. En effet, il y a beaucoup de travail du côté de Bernie Ecclestone, actuellement, pour faire des choix et trouver des solutions. Ce mercredi, à Chelsea, dans les bureaux de la Formula One Group, Eric Boullier, team principal de l’équipe Lotus et en pointe sur le dossier du GP de France 2013 rencontre Bernie Ecclestone.  L’objet de cette réunion est de faire le point sur le dossier du retour de la France dans l’arène de la F1 et surtout tenté d’accélérer le mouvement. Les autorités tricolores ont demandé qu’un contrat soit envoyé rapidement, ce qui n’a pas été fait, Ecclestone souhaitant observer et contrôler.

Inquiétudes pour les GP de F1 à Bahrein, en Corée…

Bahreïn organisera son Grand Prix en 2012, un retour après l’annulation de l’an dernier. Mais un retour qui ne se fera pas sans risque. Une donnée importante sera observée avant, pendant et après la course : l’impact médiatique. Si cette dernière est négative, Bernie Ecclestone devra prendre une décision. Le Grand Prix de Corée est déficitaire depuis ses débuts en 2010. Pire, le gouvernement de Seoul, confronté à la crise, ne souhaite pas aider les promoteurs privés dans l’entreprise de l’organisation d’une course de F1. L’impact d’image et de tourisme sur le pays est limité et le contrat de 7 ans (2010-2016) est désormais caduc. 2012 pourrait être la dernière année.

… mais aussi en Europe

Vous aimerez aussi:  Les 5 plus gros contrats pilotes de l'histoire de la F1

Mais les soucis sont aussi en Europe. La piste de Valencia est en déficit de paiement chronique. Le contrat valable jusqu’en 2014 est gelé, le gouvernement de la région est en retard de deux courses dans le règlement d’organisation. L’édition 2012, 30 millions d’euros environ, doit être réglée le 9 mars 2012, alors que l’édition 2011 n’a toujours pas été intégralement payée. Idem en Allemagne, ou la course du Nurburgring est compromise par la politique et le manque de candidat promoteur. Plus inquiétant, à Austin, Texas, un ouvrier du bâtiment a été violemment accidenté sur le chantier qui s’accélère de jour en jour…

no images were found


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour en haut de page ↑