Luis Rubiales se lance dans un projet douteux pour restaurer son image

1 février 2024 à 14:00 par Palissarde

0
Plutôt que de se faire oublier, Luis Rubiales a choisi de s’associer à un projet de NFT plutôt controversé.

Luis Rubiales, l’ancien président de la Fédération espagnole de football (RFEF), s’est associé à l’entreprise coréenne The Moon Labs pour lancer une série de jetons non fongibles (NFT). Cette initiative n’est pas seulement une stratégie de collecte de fonds, mais aussi un effort pour restaurer et remodeler l’image publique de Rubiales.

Des NFT pour soigner l’image de Luis Rubiales

La collaboration avec The Moon Labs intervient à un moment critique pour Rubiales, qui fait face à des poursuites judiciaires pour son baiser forcé avec la joueuse Jennifer Hermoso. Malgré la controverse, The Moon Labs a choisi de soutenir Rubiales, considérant l’incident comme une « petite erreur » dans un contexte plus large, selon des propos rapportés par Europa Press.

De son côté, Rubiales a exprimé sa gratitude envers The Moon Lab, soulignant l’importance de cette campagne digitale dans sa lutte personnelle pour « une égalité réelle ». Il a utilisé ses réseaux sociaux pour réaffirmer son engagement envers l’égalité, rejetant les « radicalismes et manipulations médiatiques ». Cette position montre un Rubiales déterminé à défendre son nom et à utiliser toutes les outils digitaux à sa disposition.

Une forme d’opportunisme crasse de la part de l’ancien président du foot espagnol

De même, Bella Kang, directrice de The Moon Labs, a défendu passionnément Rubiales, remettant en question la gravité des accusations portées contre lui. Kang affirme que l’erreur de Rubiales a été exagérée, mettant en avant sa valeur en tant que gestionnaire dans le monde du football. Cette défense reflète non seulement la fidélité de l’entreprise envers Rubiales, mais aussi une stratégie calculée pour positionner sa marque au cœur du débat social et technologique

Vous aimerez aussi:  Stade Rennais, OM: Salaire, valorisation les chiffres de Mbmba sur ce mercato

Cependant, la campagne de NFT ne vise pas seulement à rendre hommage à Rubiales, mais aussi à lutter contre ce que The Moon Labs considère comme de l’extrémisme et du féminisme radical. Bien qu’ils reconnaissent le risque de cette stratégie, ses représentants sont convaincus de sa justice. Ce projet est particulièrement décrié, d’aucuns y voient une forme d’opportunisme crasse, dans une période où au contraire, l’ancien président de la RFEF gagnerait à se faire oublier.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut de page ↑

<<<<<<< HEAD