GP Australie 2012 – Les petites histoires business du vendredi !

16 mars 2012 à 18:28 par Marc Limacher

0
Red Bull sur le GP Australie 2012 - @Iconsport

Red Bull sur le GP Australie 2012 - @Iconsport

Ce vendredi, le paddock du Grand Prix d’Australie 2012, malgré la pluie durant les Essais Libres ,offre quelques petites histoires intéressantes. La première concerne l’association des pilotes (GPDA) qui a été renouvelé dans ses membres. Au programme ensuite: Sébastian Vettel qui n’aime pas Twitter et le cas du Grand Prix de Bahreïn vu par Bernie Ecclestone.

L’association des pilotes confirme son président avant le GP Australie 2012

Le vétéran Pedro de la Rosa a été confirmé président de l’association des pilotes, GPDA. Il remplace le brésilien Ruben Barrichello. L’Espagnol retrouve un poste qu’il a bien connu par le passé. Il sera secondé par le Brésilien Felipe Massa et l’Allemand Sébastian Vettel. La confirmation est venue aujourd’hui, suite à une réunion entre les pilotesn en marge du GP Australie 2012. Vettel et Massa ont un rôle d’administrateur de l’association.

Vettel n’aime pas Twitter…

Un Vettel impliqué dans la politique de la Formule 1, mais qui n’aime pas les réseaux sociaux. Un des rares pilotes champion du monde à ne pas avoir une présence numérique sur Internet. Il n’en a pas moins son avis sur la question. En conférence de presse hier à Melbourne, Vettel a annoncé qu’il n’était pas fan de Twitter car il trouve que ce type de communication avec les fans assez impersonnelle. L’homme préfère prendre le temps de discuter avec eux directement.

Ecclestone prié d’annuler le GP de Bahrein

Vous aimerez aussi:  OL: Télé, billetterie, sponsors, les détails d'une saison 2022 à 55 M€ de pertes

Au-delà du Grand Prix d’Australie, c’est le cas de Bahreïn qui inquiète outre mesure le paddock. Un groupe d’activiste du royaume implore Bernie Ecclestone d’annuler une nouvelle fois la course qui aura lieu le 22 Avril prochain. « La Coalition de la jeunesse de la révolution du 14 Février » a envoyé une lettre à Ecclestone pour lui demander d’annuler la course car la situation dans le royaume de Bahreïn n’est pas mieux, mais pire. Hier, la police du pays a gazé les manifestants et a tiré des balles en caoutchouc. L’argentier de la Formule 1 a pris note de la lettre et demandera plus de précision envers les équipes et surtout le royaume de Bahreïn dans les prochains jours.

no images were found


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut de page ↑