Ce que sera le classement final de L1 selon l’analyse des données

18 avril 2022 à 18:15 par Thomas

0
Si le PSG est assuré de terminer champion, quid du reste des positions en Ligue 1 ? Six journées restent à disputer et voilà le classement prédictif selon les tendances du moment.

Six journées. C’est tout ce qui nous sépare de la fin de la saison 2021-2022 du championnat de France de Ligue 1, prévue le samedi 21 mai. Six journées dont une à disputer, ce mercredi, et l’occasion déjà de formaliser un premier événement avec le titre, pour le PSG. Selon le scénarios du match à Angers, couplé à celui de l’OM face à Nantes, cette 33e journée à venir, pourrait en décider.

Le PSG champion à 99%, l’OM qualifié pour la C1 à 74%

Le reste est par contre incertain, de bout en bout, à la fois sur le podium, les places européennes ou, à l’autre bout du tableau, celles qui assurent le maintien. L’issue est encore à décider et l’avenir dira à quel point les probabilités et autres statistiques ont pointé juste. La plateforme fivethirtyeight offre un outil prédictif de la vie politique et sportive. Le football n’y fait pas exception, à l’aide d’un score SPI, pour Soccer Power Index, elle évalue les forces offensives et défensives des équipes, pour décider, in fine, la place de chacun, au classement final.

Le LOSC, Lens ou l’OL coincés au pied de l’Europe ?

Et les prédictions, ce lundi, au lendemain de la 32e journée, tendent pour une forme de statu quo. Sur le podium, d’abord, le PSG ayant à ce stade, 99% d’être sacré champion de France et l’Olympique de Marseille, son dauphin, 74% d’aller en Ligue des champions. Le ratio est de 62% pour le Stade Rennais, il s’effondre ensuite, à 25 et 21%, respectivement pour l’AS Monaco et l’OGC Nice. Il reste aux Gones de l’OL, 6% de chances de voir la C1, après le large succès dominical (6-1), sur les Girondins de Bordeaux.

Le spectre de la descente pour Metz et Bordeaux, des barrages pour l’ASSE

Lesquels Marines sont ici condamnés à la relégation. La simulation attribue au club repris par Gérard Lopez un ratio de 69%, de descendre en Ligue 2, au terme de l’exercice en cours. Seul le FC Metz a pire, quasiment condamné, à 95%. Quant à l’ASSE, longtemps en ballotage défavorable, elle pourrait trouver un salut, sous la forme d’un barrage pour se maintenir. C’est maigre, mais dans la situation sportive des hommes de Pascal Dupraz, ce pourrait être un moindre mal. Nouvel élément de réponses, ce mercredi et encore en suivant, jusqu’au soir du 21 mai.

Vous aimerez aussi:  OM: Combien vaut désormais Jordan Veretout sur le mercato ?

Ce que sera le classement final de L1 selon l’analyse des données


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut de page ↑