OL: Les revenus du club augmentent… Mais les pertes également

15 février 2023 à 8:45 par Thomas

0
Bilan contrasté pour l’OL qui, s’il gagne plus d’argent, en perd plus également.

Le verre à moitié plein ou vide. C’est selon. L’Olympique Lyonnais le préfère plutôt plein, en appuyant dans sa synthèse des résultats du premier semestre (1er juillet au 31 décembre), de la saison 2022-2023, sur l’augmentation des revenus générés de l’activité. Ils sont passés de 75 M€ à 91 millions d’euros, au 31 décembre 2021 et le même jour, un an plus tard.

La partie « event » dope les revenus de l’OL

C’est la partie « event » qui progresse le plus (+97%), soutenue par les concerts de Rammstein, (8 et 9 juillet), et des Rolling Stones, (19 juillet), qui ont réuni plus de 150 000 spectateurs. Les droits TV et marketing augmentent de 23% (à 37,7 M€), le produit de la marque de +22%, à 11,1 millions, la billetterie au Groupama Stadium de 12%, à 15,8 millions d’euros et enfin le sponsoring qui progresse le moins : +9%, à 19 millions d’euros, au terme de l’année 2022 achevée.

Des pertes augmentées de 122% d’une année à l’autre

Ces chiffres, s’ils sont encourageants pour l’Olympique Lyonnais, ne masquent pas la réalité comptable et les pertes qui augmentent. Au 31 décembre 2022, le résultat net après impôts est en effet négatif de 60,2 millions d’euros, contre 27,1 millions d’euros, un an auparavant. Entre autres explications avancées, il y a d’abord l’absence du club en coupes européennes qui le prive des recettes associées. Côté dépenses, le groupe évoque de nouvelles charges d’intérêt liées au 2e PGE, plus le financement de la nouvelle salle, LDLC Arena.

Les ambitions à moyen terme restent les mêmes pour l’OL

L’OL, qui a depuis bouclé l’opération du rachat du club par le groupe Eagle Football, ne retire rien de ses ambitions à moyen terme, à savoir de générer de 400 à 420 millions d’euros, le total du produit de l’activité (contre 135 millions actuellement, trading des joueurs inclus), à l’horizon de la saison 2025-2026. En 2023, le club pourra compter sur une programmation événementielle riche au Groupama Stadium (Depeche Mode, Muse, Mylène Farmer, Red Hot Chili Peppers plus l’accueil de cinq matchs du Mondial de rugby), pour générer plus de revenus.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut de page ↑

<<<<<<< HEAD