//taboola

Lukas Podolski, sa lucrative reconversion dans l’univers du kebab

2 mars 2024 à 12:05 par Emmanuel Bernard

0
Même s’il n’en a pas encore tout à fait terminé avec le football, Lukas Podolski a déjà bien entamé sa reconversion.

Lukas Podolski, l’ancien globe-trotter du football, s’est reconverti avec succès dans le monde des affaires, en particulier dans l’univers lucratif du kebab. Après avoir foulé les pelouses des plus grands clubs européens comme le Bayern Munich, Arsenal et l’Inter Milan, Podolski a décidé de se lancer dans l’entrepreneuriat en 2017.

Des glaces au kebab pour Lukas Podolski

Il a d’abord ouvert une chaîne de glaciers « Ice Cream United », avant de trouver son véritable succès avec son premier restaurant de kebab « Mangal Doner » en 2018. L’idée de ce business lui est venue lors de son passage au Galatasaray, où il a découvert et apprécié la culture du kebab. En s’inspirant de ses expériences culinaires à Istanbul, Podolski a su proposer une version unique et savoureuse du kebab en Allemagne.

En quelques années seulement, Mangal Doner s’est imposé comme une référence en Allemagne avec 30 restaurants à travers le pays. L’ambition de Podolski ne s’arrête pas là, il envisage d’étendre son empire culinaire à l’étranger, en exportant son concept et sa marque à l’international.

Une fortune désormais estimée à plus de 200 M€

Le succès de Mangal Doner a considérablement augmenté la fortune de Podolski, son patrimoine net est aujourd’hui estimé par The Sun à plus de 180 millions de livres sterling (environ 207 millions d’euros). L’ancien champion du monde n’hésite d’ailleurs pas à comparer ses kebabs à la célèbre chaîne McDonald’s, affirmant que ses produits sont de meilleure qualité et tout aussi abordables.

L’histoire de Lukas Podolski démontre qu’il est possible de réussir brillamment dans le monde des affaires après une carrière sportive réussie. Son audace, sa persévérance et son sens du business font de lui un modèle inspirant pour les entrepreneurs en herbe.

Vous aimerez aussi:  OL: Ce que l’Europe a rapporté à Lyon depuis 10 ans


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut de page ↑