F1: Ricciardo va toucher 24 millions de McLaren, mais…

27 août 2022 à 11:25 par Marc Limacher

0
Daniel Ricciardo a perdu son volant chez McLaren, en 2023, mais le pilote australien pourrait faire une juteuse bascule s’il retrouve une écurie qui l’embauche… aux conditions qu’il espère.

L’annonce est tombée il y a trois jours, les deux parties expliquant que leur association n’a pas fonctionné. Mais, le départ de Daniel Ricciardo, à la fin de la saison 2022, un an avant l’expiration de son contrat, cache une réalité bien mercantile. Zack Brown, le patron de McLaren Racing a déclaré que son seul regret était qu’il n’y avait pas de « protections » dans le contrat de Ricciardo qui auraient permis à l’équipe de Woking, de le renvoyer plus facilement sans avoir à le payer. La réalité des contrats sur trois ans, depuis plusieurs saisons désormais. Et l’héritage pour Ricciardo de son expérience chez Red Bull et Renault, ou il signait des contrats de deux saisons.

Le contrat de Ricciardo aurait coûté 105 millions d’euros en temps normal!

Lorsque l’Australien a paraphé son contrat avec Zack Brown, il était fier d’annoncer qu’il avait réduit ses exigences salariales de moitié, pour signer avec McLaren, à long terme. S’il touche 10 millions d’euros de salaire effectif pour 2021 et 2022, la saison 2023 devait augmenter de manière importante ses revenus, à 20 millions d’euros. De plus, l’accord révélait que cette troisième saison avait valeur de base pour un nouveau contrat de trois saisons. L’avantage à court terme pour McLaren, d’avoir un pilote vainqueur de Grand Prix à bas prix, allait se transformer en prison avec un accord, sur le papier de 6 ans, et d’un total 105 millions d’euros.

Une indemnité de 24 millions d’euros pour 2023

McLaren devra s’acquitter d’une indemnité de 24 millions d’euros, pour acter la séparation entre les deux parties. Ce qui fera une note de 44 millions d’euros pour McLaren. Une indemnité toutefois supérieure de 20% par rapport au montant du contrat 2023 prévu. Un différentiel qui s’explique par le préjudice pour la carrière de Ricciardo. Car McLaren estime que le pilote australien ne trouvera pas de volant en 2023…

Ricciardo demande 18 millions pour piloter en 2023

Pourtant il y a un décalage entre la réalité des résultats de l’Australien et ses ambitions affichées. Ricciardo cherche comment rebondir et les dernières pistes Alpine et Haas lui semblent ouverte. Mais pas au condition financière qu’il espérait. En effet les exigences de Ricciardo sont limpides : un salaire de 18 millions d’euros minimum, pour 2023.

Vous aimerez aussi:  F1: Les business extra-sportifs de Lewis Hamilton

Pour Haas c’est un effort considérable, qui n’est pas acceptable. En s’annonçant, Gunther Steiner espérait faire coup double. Mettre la pression sur Mick Schumacher d’une part, et d’autre part obtenir le concours et l’intérêt d’un pilote vainqueur de Grand Prix. Mais gratuitement. Le manager autrichien de Haas pensant que Ricciardo allait toucher une somme importante de McLaren, une rémunération Haas pour 2023 était superflue.

Côté Alpine, Oscar Piastri est toujours la priorité pour 2023 et la piste Mick Schumacher a été activée, en destination d’une communication interne. Alpine est toutefois prisonnière de sa communication externe. Otmar Szafnauer, le team manager d’Alpine, avait indiqué qu’il avait proposé une somme importante à Fernando Alonso, pour continuer en 2023. L’indication financière autour de 20 millions d’euros parcourait le paddock. Un piège pour Alpine que compte exploiter l’entourage de Ricciardo.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour en haut de page ↑