//taboola

PSG, ASM, SB29, Losc: Le minimum qu’ils devraient gagner de la prochaine Ligue des champions

20 mai 2024 à 17:40 par Thomas

0
Nouveau format et nouvelles primes à compter de la saison prochaine de la Ligue des champions.

Nouveau format, nouvelle répartition des primes modifiée à la hausse. Et même une nouvelle équipe en ce qui concerne le contingent français puisque le Stade Brestois a décroché la première qualification de son histoire. Voilà ce qui sera la Ligue des champions 2024-2025 que l’UEFA a décidé de corriger en augmentant le nombre des équipes de 32 à 36, ce qui a pour effet direct de modifier la structure du tournoi.

La Ligue des champions fait peau neuve à partir de la saison prochaine

Si le principe d’une phase de groupes puis d’éliminations directes demeure, il n’y aura plus huit groupes de quatre, mais un seul de 36 et des équipes qualifiées, qui s’affronteront ensuite pour la victoire finale. La France comptera au moins trois représentants (le PSG et l’AS Monaco en plus du Stade Brestois évoqué plus haut), peut-être quatre si le Losc s’invite à la table des plus grands.

Il est présentement difficile de définir avec exactitude les gains potentiels pour chaque club, néanmoins, l’UEFA dévoilé les détails de la prochaine répartition que nous avons repris à Sportune, pour définir ce que chacun des clubs de Ligue 1 engagés dans la compétition allait pouvoir prétendre au minimum.

De façon certaine, tous les qualifiés recevront une prime commune de 18,62 millions d’euros, contre 15,64 millions d’euros cette saison en C1. Si les primes de résultats en phase de groupe diminuent (2,1 M€ la victoire, 0,7 M€ le nul, contre 2,8 M€ et 0,93 M€), les 36 clubs disputeront un match de plus garanti. A terme, chaque place au classement rapportera un minimum de 275 000 euros, à multiplier en fonction de la place de chacun (le premier recevra donc 36 fois 275 000 euros, soit 9,9M€).

Vous aimerez aussi:  Salaire, durée, ce que Paulo Fonseca a signé avec l'AC Milan

PSG, AS Monaco et Stade Brestois qualifiés, le Losc est en ballotage

Reste ensuite le troisième volet que l’UEFA nomme « pilier de valeur », qui englobe à la fois la part marché (les droits TV) et le classement au coefficient. Il est à ce stade le plus incertains sur la répartition, il repose sur deux éléments : la « partie européenne » qui devrait être de plus ou moins 75% du pot total du pilier de valeur à 853 millions d’euros, et la « partie non européenne », qui englobe le restant.

D’après nos projections et dans le cas d’une Ligue des champions 2024-2025 à quatre équipes françaises, ce seul « pilier » rapporterait au Paris Saint-Germain 55,699 millions d’euros, à l’AS Monaco, 23,763 millions, au Stade Brestois 12,961 millions et au à Lille, 18,488 millions d’euros.

Soit, au total et au minimum à gagner pour chacune des quatre formations nationales : 74,594 millions d’euros pour le PSG, 42,658 à l’AS Monaco, 31,856 au SB29 et enfin 37,383 à Lille. Ces montants étant logiquement supérieurs pour les trois autres si le Losc ne se qualifie pas.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut de page ↑