//taboola

Liverpool: Ce projet spectaculaire de nouvel Anfield finalement abandonné [images]

1 mars 2024 à 19:15 par Thomas

0
En 2007, Liverpool a lancé un projet de reconstruction du stade Anfield qui n’a finalement jamais été mené à terme.

Le projet de rénovation d’Anfield touche à sa fin, avec une capacité portée à 61 000 spectateurs. Pourtant, à Liverpool, certains se souviennent d’un projet beaucoup plus ambitieux, il y a 17 ans…

En images, le projet avorté de rénovation d'Anfield

Image 1 parmi 4

Un projet de stade à 60 000 places pour le Liverpool FC

En février 2007, les propriétaires du club, Tom Hicks et George Gillett, dévoilaient un projet futuriste pour le stade de Liverpool. L’investissement de 300 millions de livres prévoyait de quitter Anfield pour un stade de 60 000 places situé dans le parc Stanley Park voisin. Rick Parry, l’ancien directeur général, était enthousiaste : « C’est très excitant, et je pense que les plans sont fantastiques », déclarait-il alors aux médias.

Les plans, développés par des architectes de Dallas, étaient en effet uniques. Les quatre tribunes se démarquaient de l’approche uniforme en bol utilisée dans d’autres nouveaux stades de l’époque. La pièce maîtresse de l’installation devait être l’impressionnante tribune unique « The Kop », pouvant accueillir près de 20 000 personnes. « L’ensemble du stade sera spectaculaire, mais The Kop le sera exceptionnellement », affirmait Tom Hicks. George Gillett annonçait quant à lui le début des travaux dans les 60 jours. Mais ce ne fut pas le cas…

À l’époque, un autre projet, créé par des architectes de Manchester, existait depuis 2003. Il envisageait un stade plus traditionnel de 60 000 places également situé dans Stanley Park. Cet investissement devait être achevé en 2006, mais il fut interrompu en raison de l’impossibilité de réunir les 215 millions de livres nécessaires. Quelques années plus tard, Hicks et Gillett exigèrent une réévaluation du projet, qui fut rejeté car ils voulaient quelque chose de plus grand.

La construction de la version futuriste de Stanley Park devait être achevée en 2010. Hicks et Gillett n’avaient pas peur de voir grand et envisageaient, après trois ans de travaux, de porter la capacité à 70 000, voire 80 000 places. Mais comme la plupart des promesses des Américains pendant leur règne à Liverpool, tout cela relevait plus du fantasme que de la réalité. Le plan était voué à l’échec, même si Hicks et Gillett n’en avaient pas totalement conscience.

Vous aimerez aussi:  Stade de Reims: Quel sera le prochain club de Will Still selon les bookmakers ?

La crise de 2007 entraîna une forte augmentation des coûts

La crise mondiale de 2007 entraîna une forte augmentation des coûts, atteignant 400 millions de livres. Malgré tout, le permis de construire fut délivré en juin 2008, et les travaux de préparation du site débutèrent. Malheureusement, quatre mois plus tard, Rick Parry annonçait la suspension des travaux en raison des difficultés économiques. Quelques semaines plus tard, le directeur du club assurait que la situation n’était pas aussi mauvaise que prévu et que le stade serait construit au plus tôt en 2011.

Un projet abandonné au changement de popriétaire

Cependant, les problèmes financiers croissants de Hicks et Gillett, ainsi que les luttes internes au club menaçant la chute des Reds, reléguèrent le stade au second plan. En janvier 2012, Liverpool fut racheté par FSG. Les nouveaux propriétaires annoncèrent l’abandon du complexe projet de Stanley Park et la recherche d’autres solutions. Les rapports financiers de 2012 montraient que l’ensemble de cette entreprise ratée avait coûté au club près de 50 millions de livres. À la fin de cette année, FSG décida d’abandonner définitivement les plans d’un nouveau stade et de se concentrer sur la modernisation d’Anfield.

Le mois prochain, Liverpool atteindra la capacité de 60 000 spectateurs prévue par Hicks et Gillett il y a 17 ans. Compte tenu du résultat final, peu de gens se souviennent aujourd’hui des promesses faites en 2007. Ceci est Anfield, et il en restera ainsi.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut de page ↑