Footballeurs les mieux payés d’Afrique 2010-2011

25 juin 2011 à 15:23 par Palissarde

2

Didier Drogba pour Nike

Manchester City bouleverse la hiérarchie économique des footballeurs en Afrique depuis maintenant plusieurs années. Le club de Premier League, appuyé par les pétrodollars venus de ses propriétaires d’Abu Dhabi, a fait bondir les plus haut revenus footballistiques du Vieux continent. Au point qu’en 2010-2011, 3 des 4 joueurs les mieux payés d’Afrique sont des Citizens, selon le classement sorti par le magazine Forbes cette semaine.

Eto’o, Adebayor, Touré, Drogba… Qui sont les footballeurs les mieux payés d’Afrique ?

Même les plus célèbres noms, Samuel Eto’o et Didier Drogba en tête, évoluant à l’Inter Milan et au FC Chelsea, sont battus. Aujourd’hui, d’un point de vue salarial, il coûterait plus cher à un club comme l’OM de se payer Emmanuel Adebayor (dernière rumeur du moment à Marseille), que la légende de la Canebière, Didier Drogba !

Vous aimerez aussi:  Les salaires de 24 joueurs de l'équipe de France au Mondial 2022

Chelsea et Manchester City rendent riches les meilleurs joueurs africains

Plus généralement, sur les 8 africains les mieux payés, on note quand même que 6 évoluent soit chez les Blues de Chelsea, soit à Manchester City. Difficile de trouver une hiérarchie plus dépendante des milliardaires Roman Abramovitch et Mansour bin Zayed Al Nahyan, que celle-ci.

Voici donc les 7 joueurs africains les mieux payés, classés dans le dossier ci-dessous, avec le détail de leurs rémunérations, selon les chiffres établis par le magazine Forbes cette semaine.


2 Responses to Footballeurs les mieux payés d’Afrique 2010-2011

  1. kanttherman says:

    ne vous en faites pas pour mon frere eto'o dans kelke heure il va affoler les compteur des transferts

  2. kentios says:

    le grand numero 9 vaut a la fois 5 avant centre samuel eto'o c a la fois drogba adebayor salomon kalou

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut de page ↑