L’AS Rome accuse (encore) de lourdes pertes financières en 2023

7 décembre 2023 à 10:15 par Emmanuel Bernard

0
Même en réduisant de moitié les pertes, la Roma a bouclé 2023 avec un déficit net à plus de 100 millions d’euros.

L’AS Rome a clôturé sa saison 2023 avec un bilan financier marqué par un déficit net de 102 millions d’euros. Bien que le club ait considérablement réduit ses pertes par rapport à l’exercice précédent (plus de 219 millions en juin 2022), le bilan net reste encore négatif et assez conséquent. Cette situation est étroitement liée à la stratégie du club, fortement influencée par l’accord de règlement signé avec l’UEFA, ayant permis de générer des plus-values nécessaires. Les dettes financières nettes ont augmenté, passant de 323 à 448 millions d’euros, soit une hausse de 125 millions.

Des pertes réduites mais néanmoins supérieures à 100 M€ net en 2023

Les données ont été communiquées par le club au média Calcio Finanza, bien que le dossier financier n’ait pas encore été déposé. La réduction des pertes découle d’une amélioration du chiffre d’affaires de 70,3 millions d’euros, atteignant un total de 277,1 millions (environ 205 millions d’euros en juin 2022). Cette somme comprend également les plus-values du marché des transferts, s’élevant à 54 millions, dont la plus significative est celle de Zaniolo.

Les revenus liés au stade ont également progressé (+23,7 millions d’euros), impactés par les matchs complets de la saison précédente, ainsi que par la tournée au Japon. Les recettes commerciales ont augmenté de 10 millions d’euros, en particulier grâce aux ventes remarquables du maillot de Paulo Dybala.

Les dépenses de l’AS Rome diminuent notamment sa masse salariale

Les coûts totaux, y compris les amortissements, ont diminué de 54 millions, pour atteindre un total de 349 millions d’euros. Les amortissements (-22 millions) et les coûts du personnel (-10 millions) ont tous deux connu une baisse. Dan Friedkin, actionnaire majoritaire américain, ayant réalisé le retrait de la cote de la Roma, continue de soutenir financièrement le club et a injecté 232,5 millions d’euros au cours de l’exercice écoulé. Friedkin vise à transférer l’endettement des tiers vers la propriété, réduisant de 270 à 180 millions les dettes extérieures et augmentant de 85 à 318 millions celles envers la propriété.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut de page ↑

<<<<<<< HEAD