Cochonou fête ses 50 ans dont une moitié de vie sur le Tour de France

6 juillet 2022 à 17:20 par Thomas

0
A gros anniversaire, gros gâteau pour la marque Cochonou.

Vingt-cinq ans que Cochonou parade sur les routes du Tour de France, à bord des iconiques 2CV, que plébiscite le public. Vingt-cinq ans, soit une moitié d’existence, pour la marque qui célèbre ce mercredi, son cinquantième anniversaire, depuis Lille, au départ de la quatrième étape. Tout ce temps, la recette est restée quasiment la même.

Cochonou a 50 ans dont 25 passés dans la caravane du Tour de France

« L’importance de perpétuer quelque chose qui fonctionne », note Patrick Bompart, chef de groupe chez Aoste. Le succès, il l’attribue à « la proximité de la marque avec le public ». Qui le lui rend bien au bord des routes, quand passe le cortège des voitures à carreaux rouges et blancs, au coeur de la caravane. Le Tour et Cochonou appartiennent au « patrimoine national », le groupe est aujourd’hui connu par neuf Français sur 10, à la faveur de la notoriété acquise sur l’épreuve.

Vous aimerez aussi:  PSG, Real, Liverpool: Où va jouer Mbappé après janvier selon les bookmakers ?

Des bobs spéciaux conçus pour l’anniversaire de la marque

Ce cinquantième anniversaire est l’occasion de revisiter le fameux bob tellement prisé des spectateurs. Sur les 110 000 distribués au long des trois semaines de la course, 40 000 sont associés à cette date anniversaire. S’y ajoutent en goodies, les sachets de saucisson ; la caravane va en donner un demi-million sur les routes du pays. Le dispositif de la marque prévoit aussi des animations dans les enseignes partenaires du groupe Aoste.

Sponsor d’autres disciplines à l’avenir ?

Le Tour est temps fort de la saison, d’autres s’y grefferont peut-être dans le futur. « On ne s’interdit pas de regarder vers de nouvelles disciplines sportives », acquiesce Patrick Bompart, à la condition d’y retrouver une autre forme de ferveur et de proximité chère à la marque. Ce qui limite quand même pas mal, les possibilités.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut de page ↑