PSG : Salaire, contrat, ce qu’il faut proposer à Messi pour le recruter

6 août 2021 à 10:25 par Thomas

0
Le PSG serait en pole sur Messi. Mais recruter l’Argentin ne sera pas chose simple…

Depuis la soirée de ce jeudi 5 août, le monde du football est en ébullition. Cela faisant suite au communiqué du FC Barcelone, annonçant la fin des discussions avec l’entourage de Lionel Messi, pour prolonger le joueur. En raison d’un différent « financier et structurel », tel que l’écrit le club, en pointant du doigt la Liga, Lionel Messi ne sera pas retenu. Moyennant quoi, le PSG fait désormais office de grand favori pour l’accueillir.

Le PSG l’un des très rares clubs en capacité d’accueillir Messi

C’est que des clubs à la hauteur de l’homme aux six Ballon d’or, il n’en existe pas beaucoup. Par la hauteur, s’entend d’abord le challenge sportif à proposer, et en ce sens, Paris est chaque année en Ligue des champions, dans le costume des clubs favoris. Et l’aspect financier de l’opération, puisque c’est cela qui a directement provoqué la rupture du Barça et de sa pépite. Cela signifie pour le Paris SG, si le club veut vraiment le recruter (on devine évidemment que oui), et si seulement il en a les moyens (c’est une toute autre paire de manches), qu’il devra faire de efforts. Considérables.

Avec l’aide du Qatar et de se fondations pour payer le salaire ?

A minima, élever la Pulga au rang de footballeur le mieux payé du monde, place qu’il avait déjà, jusqu’au 30 juin dernier et la fin de son dernier contrat avec le Barça. Sans aller jusqu’aux 75 millions d’euros net de son précédent salaire (et sans les primes!), il était question que le club blaugrana réduise et lui verse la moitié. En ce cas, Messi resterait le numéro un sur la fiche de paie, devant Cristiano Ronaldo (31 M€ net par an, à la Juventus) et Neymar (27 M€ par an). La théorie d’un deal similaire à celui proposé à David Beckham en son temps, refait ici surface. C’est-à-dire que l’Argentin prêterait son image et sa popularité au service du Qatar et de différents organismes, pour qu’en retour le fonds souverain assume différemment son salaire, que via la seule structure, Paris Saint-Germain.

Le Paris SG confronté à la même problématique que le Barça

Il faudra de tout façon des trésors d’ingéniosité pour assumer un éventuel transfert de Messi au club, car en plus du salaire, il est question de lui offrir un contrat sur cinq ans, jusqu’en 2026. Et cela, dans un moment où le club de la capitale a des économies à faire, en cédant plusieurs joueurs sur ce marché des transferts. Céder des contrat, rentrer du cash et réduire la masse salariale, c’est précisément ce que voulait faire le Barça pour prolonger Messi. Ce mercato n’est décidément pas comme les autres…


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut de page ↑