PSG : L’évolution de la masse salariale sous l’ère QSI

10 février 2022 à 12:45 par Nicolas Toison

0
PSG masse salariale évolution
Au PSG, les salaires ont été multipliés par neuf, depuis l’arrivée de l’actionnaire en place.

Le 30 juin 2011, Qatar Sport Investment (QSI), devenait l’actionnaire majoritaire du PSG. L’objectif final a toujours été le même : gagner la Ligue des champions. Si le rêve ne s’est pas encore réalisé, l’ascension au top du club de la capitale reste fulgurante. En une décennie, Paris est devenu une référence dans le football européen. Une des raisons principales de ce changement est l’investissement massif des Qataris dans le club, et notamment dans le recrutement XXL, ces dernières années. En une dizaine d’années, la masse salariale a bien évolué.

La masse salariale du PSG a explosé depuis l’arrivée de QSI

La hausse des rémunérations est notable. A part la saison 2016-2017, où la masse salariale a légèrement baissé par rapport à la saison précédente (272 M€ contre 292 M€), les salaires n’ont fait qu’augmenter, de saison en saison. En 11 ans, ils ont quasiment nonuplé (x9), passant de 70 millions d’euros en 2011, à une estimation de 629 millions (136 M€ de charges) en 2022, si l’on en croit les informations de L’Equipe. Le club parisien nuance cette évaluation qu’il anticipe plus basse,  à 585 millions d’euros, dont 127 M€ de charges.

Vous aimerez aussi:  Vente OL: "Des progrès substantiels ont été faits" mais un nouveau report du closing

Une augmentation des rémunérations en L1

Sur la même période, de 2011 à 2022, la masse salariale cumulée des 20 clubs de la Ligue 1 a progressé de 789 M€, à 1,73 milliards. Au commencement, celle du Paris Saint-Germain valait 8,9% de cet ensemble, aujourd’hui, elle pèse 36,4%. Et tandis qu’en moyenne, les clubs de l’élite ont doublé les salaires sur la décennie, au PSG, ils ont été multipliés par neuf, tel que le montre le graphique synthétique, ci-dessous.

L’évolution de la masse salariale du PSG sous l’ère QSI


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut de page ↑