PSG : Chiffre d’affaire, salaires… Tous les détails d’une saison 2021 déficitaire de 177,6M€

24 avril 2022 à 19:25 par Thomas

0
PSG pertes comptabilité
Dans un contexte de pandémie, avec des matchs à huis clos, le PSG a accusé de lourdes pertes, en 2021.

Un autre exercice hautement déficitaire pour le PSG, enregistré au dernier bilan comptable. Toutefois demeuré proche du précédent de 2020 (175 M€), le club de la capitale a perdu, la saison dernière 2020-2021, 177,6 millions d’euros net après impôts, selon le rapport financier que Sportune a consulté. Pour compenser ces pertes, explicables par le contexte de la crise de la Covid, le fonds QSI est intervenu, par un apport au compte courant de 42,5 millions d’euros, et une augmentation de capital de 171,5 millions d’euros, comme nous vous le révélions, sur Sportune. Le club a également contracté un Prêt Garanti par l’Etat (PGE), en août 2020.

Des effets notables de la Covid sur les recettes du PSG

La conséquence la plus notable de la pandémie est sur la billetterie et ce qu’elle rapporte d’ordinaire, les soirs de matchs au Parc des Princes : plus de 50 M€, les saisons précédents la Covid, contre 3,6 millions, la dernière. Effets également contraires sur le merchandising, en baisse 13,4 M€, à 23,9 M€, entre 2020 et 2021, en conséquence notamment, des fermetures des espaces officiels du club, au Parc des Princes, ou sur les Champs-Elysées. En revanche, le domaine du sponsoring, partenariats et hospitalités gagne 14,9 M€ (à 311,1 M€), et les droits de l’audiovisuels progressent le plus (+ 72,2 M€), à 204,2 millions, au bilan de l’exercice dernier.

Vous aimerez aussi:  A combien s'élève la fortune de Pelé ?

Un chiffre d’affaire qui progresse mais les charges également

Au total, le chiffre d’affaire de l’opérationnel augmente de 26,1 M€, en 2021, à 544,9 M€. Mais les charges également, par le truchement des salaires. La masse salariale a gonflé de presque 5%, à 480,4 millions, dont un peu plus de 100 M€, de charges sociales. Cela s’explique, pour partie, par « certaines prolongations », mais aussi le versement de primes consécutives au parcours de l’équipe, dans le Final 8 de la Ligue des champions, exceptionnellement disputé au mois d’août 2020.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut de page ↑