//taboola

Les présidents de L1 classés selon leur longévité au poste

7 avril 2023 à 19:20 par Dridi Amichi

0
De presque 36 ans pour Aulas aux 17 premiers jours de Romain Chabane, la longévité des présidents de la Ligue 1 en poste.

Tout va de plus en plus vite dans le football. Fini l’époque où les entraîneurs et les joueurs pouvaient rester plusieurs années dans un même club, si ce n’est durant toute la carrière. Les premiers ont peu de temps pour mettre leurs idées de jeu en place, tandis que les seconds sont très vite attirés par de nouvelles perspectives de carrière. Malgré quelques changements au poste de président, comme à l’OM ou au LOSC, les clubs s’inscrivent davantage dans la continuité lorsqu’il s’agit de cette fonction, comme en témoigne la longévité de ceux qui sont à la tête du PSG, du RC Lens, ou encore de l’OL. Voici le classement des présidents de Ligue 1 selon leur longévité au poste.

Jean Michel Aulas, président de l’OL, a la plus grande longévité de la Ligue 1

En 1987, poussé par Bernard Tapie, Jean Michel Aulas rachète l’Olympique Lyonnais. Alors en deuxième division, le club rhodanien va, sous l’impulsion de son nouveau président, très vite devenir un club phare du football français. Deux saisons seulement après son arrivée, les Gones accèdent à la Ligue 1 et poursuivent leur ascension. De 2002 à 2008, l’OL remporte sept titres de champion de France d’affilée, du jamais vu dans l’histoire de la Ligue 1. Aulas a bâti une des plus belles écuries de l’histoire du football français. En poste depuis le 1er juillet 1987, soit 13 064 jours, il est, de loin, le dirigeant de l’élite du football français qui possède la plus grande longévité.

Le baptême du feu pour Romain Chabane

À l’inverse de son homologue du SCO d’Angers, Romain Chabane, qui est le président avec la plus petite longévité. Et pour cause, il a pris les rênes du club angevin le 21 mars dernier, soit il y a tout juste 17 jours. Une prise de fonction qui fait suite à la démission de l’ancien dirigeant, qui n’est autre que son père, Saïd Chabane. Celui-ci s’est dit « épuisé », après une douzaine à la tête du club. C’est dans un contexte très compliqué que Romain Chabane est nommé à la tête d’Angers. En effet, dernier de Ligue 1 à 9 journées de la fin du championnat, avec 15 points de retard sur le premier non relégable, Angers se dirige tout droit vers la Ligue 2. En cas de descente, nul doute qu’il souhaitera connaître la même destinée que Jean Michel Aulas.

À l’OM et au RC Lens, une manière différente d’occuper le poste de président

Président est une fonction, et celle-ci peut s’exercer de différentes manières. A l’image de Pablo Longoria, qui est très impliqué dans le sportif, c’est lui qui est chargé du recrutement et des ventes lors des mercato. Ou alors, il est possible de prendre de la distance vis-à -vis des décisions sportives et déléguer, comme c’est le cas au RC Lens, où celui qui occupe le poste de président, Joseph Oughourlian, laisse la main au directeur général, Arnaud Pouille.

Vous aimerez aussi:  PSG: La boulette de Nike qui glisse par erreur le logo d'Adidas dans la promo des maillots !

Le classement des présidents de Ligue 1 selon leur longévité au poste

20. Romain Chabane (Angers SCO) = 17 jours
19. Baptiste Malherbe (AJ Auxerre) = 239 jours
18. Olivier Cloarec* (Stade Rennais) = 318 jours
17. Aymeric Magne (Troyes) = 704 jours
16. Pablo Longoria (OM) = 770 jours
15. Olivier Létang (Lille) = 840 jours
14. Damien Comolli (Toulouse FC) = 991 jours
13. Jean Pierre Rivière (OGC Nice) = 1317 jours
12. Ahmet Schaefer (Clermont) = 1486 jours
11. Laurent Nicollin (Montpellier) = 2107 jours
10. Denis Le Saint (Stade Brestois) 2523 jours
9. Joseph Oughourlian (RC Lens) = 2536 jours
8. Marc Keller (RC Strasbourg) = 3932 jours
7. Nasser Al Khelaifi (PSG) = 4172 jours
6. Dmitry Rybolovlev (AS Monaco) = 4123 jours
5. Alain Orsoni (AC Ajaccio) = 5370 jours
4. Loïc Ferry (FC Lorient) = 4985 jours
3. Waldemar Kita (FC Nantes) =  5732 jours
2. Jean Pierre Caillot (Stade de Reims) = 6902 jours
1. Jean Michel Aulas (OL) = 13064 jours

* Selon un communiqué du Stade Rennais en date du mois de mai 2022, Nicolas Holveck, malade, s’est mis « momentanément en retrait » de la présidence, jusqu’à sa remise sur pied.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut de page ↑