OM : L’équipementier Puma prolongé jusqu’en 2028 (et un contrat revalorisé)

17 décembre 2021 à 9:26 par Thomas

0
OM Puma contrat
L’OM et Puma prolongent jusqu’en 2028.

Equipementier officiel de l’Olympique de Marseille, depuis 2018, en succession d’Adidas, jusqu’alors partenaire historique du club, Puma s’est d’abord engagé jusqu’en 2023. Et désormais 2028, tel que l’annonce officiellement la marque allemande, ce vendredi matin.

5 ans de plus et un contrat revalorisé pour l’OM et Puma

Le montant de ce nouveau partenariat n’est pas connu, mais la directrice adjointe de l’OM, Nathalie Nénom-Zimmermann, l’annonce « plus important », au média Les Echos. Cela s’explique, selon le titre, par l’importance croissante de l’OM, dans la stratégie de Puma, qui par son prisme développe de nouveaux partenariats, locaux ou internationaux. Par ailleurs, deux nouveaux corners officiels vont ouvrir, dont un en région parisienne.

OM et Puma « partagent la même vision »

« Nous sommes très heureux de poursuivre ce partenariat avec PUMA. A l’Olympique de Marseille, le football est l’essence même de notre existence. Depuis 2018, nous partageons ensemble cette vision. Nous avons donc co-créé une feuille de route ambitieuse afin de poursuivre notre reconquête sportive et notre ancrage dans la cité », réagit le président de l’OM, Pablo Longoria, dans un communiqué.

A lire aussi : Quels sont les sponsors de l’OM et que rapportent-ils ?

Vous aimerez aussi:  OM: Smartphone en or et montre à 500 000€, le combo bling bling de Nuno Tavares

Uber Eats l’autre « sponsor majeur » discute prolongation

Cette extension de contrat paraît logique tant les deux parties, club et équipementier, affichent dans la presse, leur plaisir d’être associés les uns aux autres. « Nous voulons faire de ce partenariat un benchmark mondial entre un club et un équipementier », nous disait, à Sportune, le directeur marketing France de Puma, Benoît Ménard. Ce contrat est d’importance car Puma est un « sponsor majeur » de l’Olympique de Marseille et celui qui rapporte le plus. L’autre – Uber Eats – est également un dossier prioritaire, les deux marques discutant d’une possible suite à venir, au-delà du premier contrat signé jusqu’en 2023.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut de page ↑