OL: Télé, billetterie, sponsors, les détails d’une saison 2022 à 55 M€ de pertes

15 octobre 2022 à 9:30 par Thomas

0
L’OL n’est pas encore à bon compte, mais les choses s’arrangent pour les Gones.

Une bonne et une mauvaise nouvelle sont à lire dans le rapport des comptes de la saison 2021-2022 dernière, partagés hier vendredi, par l’Olympique Lyonnais. La mauvaise est que l’OL a bouclé son exercice, avec un déficit de 55 millions d’euros net. C’est le troisième exercice consécutif conclut sur un résultat financier négatif. La bonne, toutefois, est que ces pertes se réduisent, accélérées jusqu’alors par la Covid, la faillite de Mediapro et l’échec sportif du collectif masculin.

Plus de recettes mais l’OL reste déficitaire en 2022

Ainsi, l’OL accuse-t-il 55 millions de déficit qui contrastent avec la reprise de ses activités, hors marché des transferts. En une saison, le produit de l’activité a progressé de 36%, de 118,2 millions en 2021, à 160,5 au bilan du 30 juin achevé. Deux secteurs en particulier explose : la billetterie au Groupama Stadium, dans un contexte de reprise totale sans contraintes sanitaires, elle gonfle de + 1713%, à 36 millions d’euros, en 2022. Mêmes causes ou presque, pour mêmes effets ou presque, la partie « event » est elle aussi en reprise notable, à 10,5 M€, en 2022 et une augmentation de 841%.

Vous aimerez aussi:  FC Lorient: Les détails économiques du contrat signé avec Umbro

L’absence de coupes européennes pèse dans la balance finale

Autres domaines en hausse : les partenariats commerciaux et sponsors (42 M€, + 24%) et le rpoduit de la marque (17,4 M€, +45%). En revanche, notamment accentué par l’absence de compétitions européennes pour le club des Gones, les droits de l’audiovisuel perdent 22%, à 54,2 M€. Si bien qu’en dépit d’une masse salariale diminuée à moins de 100 M€ (99,4 M€), grâce à l’aide notamment de l’URSSAF (un soutient notamment manifesté par une exonération de charges patronales, comme a de nombreuses entreprises en période de Covid), l’OL n’est pas encore de retour à l’équilibre des recettes. Il l’est, par contre, à l’excédent brut d’exploitation (EBE), à 15,9 M€, au 30 juin 2022.

L’OL vise toujours un chiffre d’affaire à plus de 400 M€ en 2026

Le rapport conclut par les perspectives, que l’OL annonce bonne, à court terme, sur le produit de ses activités en hausse, sur ce début de saison vs le précédent. Le club réaffirme également sa volonté, un chiffre d’affaire entre 400 et 420 millions d’euros, à l’horizon 2025-2026.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut de page ↑