Ces sportifs connus qui assument l’usage du CBD

22 juin 2021 à 15:40 par Article partenaire

0
La footballeuse Alex Morgan, est aussi dans le commerce du CBD.

Un an environ, que les vannes de la loi française se sont assouplies et quelques peu ouvertes. C’est dire si le phénomène est encore très récent chez nous, mais son influence grandit vite. C’est qu’ailleurs, notamment de l’autre côté de l’Atlantique, le CBD est déjà bien ancré dans les pratiques de certains, notamment dans le domaine du sport professionnel. Parce que le CBD a les avantages du cannabis (qu’il est), pour son côté thérapeutique, sans les effets de la défonce. Qui, elle, n’est pas autorisée.

Il est aujourd’hui assez facile d’en savoir plus sur le CBD. Et même de se renseigne, auprès de personnalités, du monde sportif. Voire de se fournir directement chez elles. Car vous l’ignorez sûrement, mais la footballeuse Alex Morgan, anciennement joueuse de l’Olympique Lyonnais, s’est associée depuis l’automne dernier, à trois autres sportifs, eux aussi en activité – Klay Thompson, Travis Pastrana et Paul Rodriguez -, pour monter leur propre marque de CBD.

Rapinoe et Alex Morgan ont leur propre marque de CBD

Quasiment en même temps que sa co coéquipière sous le maillot de la bannière étoilée, la star Megan Rapinoe. Elle aussi développe sa propre marque, autour du chanvre et des produits associés, pour le corps. Quant au tennisman John Isner, il est l’égérie d’une boisson à base de CBD. Et nul doute que c’est après son incroyable match disputé à Nicolas Mahut, le plus long du tennis professionnel, à Wimbledon, en 2010, que le géant américain a le plus éprouvé le besoin de consommer, des produits de récupération.

C’est là, principalement l’usage qu’en font les sportifs, qui l’assument. Le plus souvent en huile de CBD, ou sous d’autres formes (gélules, crème, eliquide…), chez les enseignes spécialisées, telles que Cibdol. Aux Etats-Unis, toujours, les ex-de la prestigieuse NBA, Lamar Odom et Paul Pierce, reconnaissent en avoir eu besoin, à différents moment de leurs carrières.

Vous aimerez aussi:  LOSC: Les supporters réclament et obtiennent le maillot de Chevalier

Enfin, le monde de la petite reine, et ses joyeuses rencontres. Retraité du peloton, Andrew Talansky s’est reconverti dans le triathlon. Et devinez qui le sponsorise dans sa nouvelle carrière ? Floyd Landis, un autre ex du cyclisme professionnel, que l’on connait pour sa vraie-fausse victoire au Tour de France, 2006, aujourd’hui solidement implanté dans le commerce du cannabis et de son CBD pour dérivé.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut de page ↑