Ça paie combien d’être président(e) de la Ligue de football professionnelle (LFP) ?

18 février 2017 à 20:15 par Nico

1

Nathalie Boy de la Tour, première femme président de la Ligue de football professionnel. – @Twitter

Depuis fin de mandat de Frédéric Thiriez et son départ anticipé, la fonction est source de tensions. Etre président de la Ligue de football professionnel (LFP), c’est quand même avaler des couleuvres, par différentes grappes, selon les moments et les points de crispations. Elevée au poste, après un vote de l’assemblée générale au scénario rocambolesque, Nathalie Boy de la Tour est devenue la première femme à présider l’instance. Une fonction pour laquelle, nous apprend le journal L’Equipe, elle s’investit largement depuis sa prise de fonction, mais dont le salaire est contesté par certains président de club.


5 Footballeurs dans la voiture de Mr Tout le monde par Sportune

Vous aimerez aussi:  Labrune ou Tebas, quel président de LFP gagne le plus ?

Le salaire de la président de la LFP prête à discussion car ses pouvoirs se sont restreints

Le quotidien sportif donne le chiffre de 340.000 euros annuels (28.000 euros par mois environ), en soulignant à juste titre, que dans le milieu du foot, la somme n’a rien de choquante. Mais certains présidents de clubs s’en émeuvent car depuis la réforme de la gouvernance de la Ligue, opérée au printemps de l’année dernière, la fonction n’est plus que représentative, consultative. Le « patron », celui qui a le pouvoir de l’exécutif est désormais Didier Quillot, élu en mars 2016 directeur général. Comme le soutient L’Equipe, Nathalie Boy de la Tour passe ses journées à la Ligue, son emploi n’a donc rien de fictif. Et pour un salaire a priori proportionnel aux ennuis qu’offre le poste.


One Response to Ça paie combien d’être président(e) de la Ligue de football professionnelle (LFP) ?

  1. Nosnip says:

    Je trouve ce salaire excessif.
    J’aimerais savoir quelles mesures comptez-vous prendre contre Turpin lors du match Guingamp-PSG ? Cet arbitrage intolérable influence les résultats sportifs qui ne sont donc plus le vrai visage du match.Turpin est très mal vu en France,en Suisse mais pas au Qatar.Nasser aurait il influencé sa participation à la Coupe du monde: C’est une question que beaucoup de supporters se paussent ( c’est quand même grave sur la crédibilité de cet arbitre).Regardez EAG-QSG et aussi Costa-Rica –Suisse.
    Je suis outré par la partialité de son arbitrage et j’aimerais bien qu’ une enquête sur les paris sportifs soit menée à son encontre.
    A Guingamp, nous ne voulons plus de cet arbitre (il y a deux ans, il nous avait fait la même et la ligue ne nous l’avait plus remis pendant plus d’un an).L’arbitre de la VAR pour ce match (Mr Gauthier)n’a pas justifié son rôle.De plus il est anti-guingampais, ce qui est intolérable pour des arbitres.Nous, à Guingamp,nous ne plaignons pas souvent mais là Mr Turpin à fait un viol vis à vis du club d ‘ En Avant de Guingamp.
    J’espère et je souhaite que des mesures soient prises à l’encontre de cet arbitre partial et de l’autre arbitre inactif dans sa décision.
    Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut de page ↑