Le PSG réduit ses pertes en 2023 et signe un chiffre d’affaires record

16 janvier 2024 à 7:40 par Thomas

0
Une saison 2022-2023 à -109,8 M€ de pertes nettes pour le PSG.

Certes elles se réduisent sur un an, après un exercice 2021-2022 sur cet aspect record à -368,7 millions d’euros net, mais le PSG a encore terminé la saison 2023 dernière avec des pertes financières, à hauteur de 109,8 millions d’euros, d’après les chiffres communiqués par Football Benchmark, la division de KPMG. En Europe, seule la Juventus fait pire avec 123,7 millions d’euros.

Le PSG a réduit ses pertes mais elle restent supérieures à 100 M€ en 2023

Pour autant, le PSG a significativement augmenté son chiffre d’affaires, hors opérations sur le marché des transferts, de +20% d’une saison à l’autre. Mieux, à 801,7 millions d’euros, il a le troisième revenu le plus élevé du football européen, derrière le Real Madrid (830,5 M€) et Manchester City (826 M€). Au Paris Saint-Germain, les droits TV rapportent 215,9 millions d’euros, la billetterie et abonnements, 153,1 millions d’euros et les accords commerciaux, 399,4 millions d’euros.

Une masse salariale qui pèse lourd sur les recettes du club

Seulement, à 633,7 millions d’euros, la masse salariale du club champion de France est la deuxième plus fournie du Vieux continent, derrière celle du FC Barcelone, à 639,3 millions d’euros. Surtout, elle pèse à elle seule 79% des recettes générées sur la saison 2022-2023.

Les précisions du PSG à notre article :
« Pour la première fois de son histoire, le Club parisien a enregistré un revenu historique de 801,7M€ lors de l’exercice 2022-2023.
Avec une croissance supérieure à 20%, le Paris Saint-Germain franchit un cap inédit en matière de revenus pour la deuxième année consécutive.
Cette croissance soutenue démontre la pertinence des choix stratégiques opérés par le Club ces dernières années.
Dans le même temps, le Club est parvenu à réduire ses pertes de 70 % par rapport à la saison précédente et à ramener les couts de constitution de l’équipe à 79% des revenus générés.
Cette tendance permet d’envisager un retour rapide à la profitabilité et de poursuivre la stratégie de développement du Club, pour devenir l’une des plus grandes franchises du sport mondial. »


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut de page ↑

<<<<<<< HEAD