Trois faits qui démontrent l’incursion du CBD dans le monde du sport d’élite

26 juillet 2022 à 13:17 par Article partenaire

0
Le CBD s’étend de plus en plus dans la sphère sportive. Et pour cause…

Après avoir fait le bonheur des aficionados de la relaxation et du bien-être au naturel, le cannabidiol ou CBD fait une entrée remarquée dans le monde du sport professionnel. Il faut dire que cette molécule non psychotrope et non addictive brille par ses propriétés anti-inflammatoires et ses vertus antalgiques.

#1 Le CBD fait son entrée dans le club très fermé des sponsors sportifs

En dépit de l’incertitude juridique qui l’entoure dans certains pays de l’OCDE, le marché du cannabidiol connaît une progression fulgurante, avec un taux de croissance annuel moyen de 21,3 %. Le chiffre d’affaires cumulé de la filière devrait dépasser les 47 milliards de dollars en 2028, soit l’équivalent du PIB d’un pays comme la Slovénie ou la Lituanie.

Avec autant de liquidités, les marques qui proposent des produits de CBD multiplient les investissements pour franchir une nouvelle étape et aller chercher de nouveaux marchés. Et comme le cannabidiol est de plus en plus prisé par des sportifs d’élite, c’est tout naturellement que les grandes entreprises de la filière tentent d’accéder au sponsoring des grands événements sportifs. Si le foot, le basket ou encore le tennis restent pour l’instant inaccessibles, le CBD a fait une incursion remarquée dans plusieurs sports assez médiatisés :

  • Love Hemp, fournisseur américain de CBD, a signé un contrat avec l’Organisation d’Arts Martiaux Mixtes (MMA) pour utiliser les actifs physiques et digitaux de l’Ultimate Fighting Championship (UFC) et les associer à ses produits. « Ce partenariat donne le coup d’envoi à l’objectif de notre société de devenir mondialement reconnue », a expliqué Tony Calamita, DG de Love Hemp ;
  • La marque Infinite CBD sponsorise plusieurs combattants et entraîneurs d’UFC comme Eryk Anders, Raquel Pennington ou encore Tecia Torres ;
  • Les marques de cannabidiol sponsorisent régulièrement le championnat Lucas Oil Pro Motocross.

#2 Les sportifs d’élite plébiscitent le CBD

Connu pour ses propriétés antalgiques, relaxantes, anti-inflammatoires et apaisantes, le cannabidiol suscite l’engouement des sportifs de haut niveau pour accélérer la phase de récupération et soulager les douleurs et les raideurs musculaires et articulaires. Plusieurs champions ont en effet déclaré publiquement consommer du CBD pour maximiser leurs performances :

  • Megan Rapinoe, capitaine américaine de la sélection féminine américaine de football, double championne du monde et championne olympique ;
  • John Isner, tennisman américain, 17e au classement ATP ;
  • Mike Tyson, légende de la boxe ;
  • Alex Morgan, co-capitaine de la sélection américaine de football qui a lancé sa propre marque de produits de cannabidiol pour les sportifs ;
  • Yair Rodriguez, combattant UFC, troisième mondial ;
  • Nate Diaz, champion UFC. « Le CBD aide à la récupération et limite l’inflammation », a-t-il notamment déclaré.
Vous aimerez aussi:  Communiqué: Sportune rejoint la plateforme 20 Minutes

Les sportifs consomment cette molécule sous différentes formes : résine de CBD, huile de massage, capsules de cannabidiol, etc.

#3 Le CBD ne fait plus partie des substances dopantes définies par la WADA

Contrairement au THC et au cannabis, le cannabidiol est parfaitement autorisé en compétition sportive professionnelle. L’Agence Mondiale Contre le Dopage (WADA) a en effet supprimé le CBD de la liste des produits dopants en compétition en janvier 2018.

Les sportifs peuvent donc intégrer le cannabidiol dans leur alimentation pour favoriser la récupération musculaire, améliorer leur sommeil et soulager la douleur musculaire et articulaire.

En France, le CBD a largement trouvé son public

Avec près de 7 millions de consommateurs réguliers ou occasionnels, le cannabidiol fait des émules dans l’Hexagone. Pour répondre à cette offre massive qui représente plus de 10 % de la population, les professionnels de la filière mettent les petits plats dans les grands et multiplient les débouchés. Ainsi, le nombre de magasins spécialisés dans les produits dits de « bien-être » et de « relaxation » (dont le CBD) est passé de 400 en 2020 à plus de 2 500 en 2022… soit une croissance de plus de 600 %.

L’offre est complétée par des e-stores qui proposent un service de livraison à domicile sous 48 heures ainsi que les grandes surfaces de distribution qui proposent désormais des produits de CBD dans les rayons « bien-être » et « parapharmacie ». Monoprix a par ailleurs ouvert un « Espace CBD » dans ses 250 magasins français pour répondre à la demande en la matière. Carrefour a noué des partenariats avec des marques françaises proposant des produits de CBD et Leclerc propose désormais une (petite) gamme de produits de cannabidiol sur son site web.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour en haut de page ↑