La Remontada du jardinier du PSG

9 mars 2018 à 19:00 par joachim

0

C’est à la fin du bal qu’on paie les musiciens. Le jardinier du PSG le sait… – @Twitter

Peut-être qu’en plus de prodiguer ses conseils avisés à ses collègues de Ligue 1, dans le cadre de rencontres officielles, Jonathan Calderwood gagnerait à discuter avec les joueurs et le staff du PSG. Parce qu’au club de la capitale, le jardinier anglais est celui qui illustre le mieux, la fable de La Fontaine, du Lièvre et de la tortue. Partir trop vite, trop fort ne sert à rien, si c’est pour s’essouffler en bout de course. Dans la course que se livrent les jardiniers de l’élite, celui du Paris Saint-Germain était loin en début d’exercice, il a remonté très haut depuis, au classement de la LFP.

12e en septembre, le PSG est remonté 2e du championnat de France des pelouses

Fin septembre, après presque un mois et demi de Ligue 1, celui qui domine le championnat depuis deux ans que le palmarès existe, pointait en douzième position, à une moyenne proche de 15,5. Depuis, journée après journée Jonathan Calderwood et ses équipes grignotent des places. Quand l’hiver est dur pour toutes les pelouses de France, lui tire son épingle du jeu. Sur ce début d’année civile, il domine son championnat, mais c’est Guingamp qui est en tête, après 26 journées, avec une moyenne à 18,4, pour 13 rencontres disputées au Roudourou. Le Paris Saint-Germain suit d’un cheveu à 18,1.

Même l’OM prend la pelouse du Parc des Princes en référence

Ces deux dernières saisons, le PSG a terminé le « championnat de France des pelouses » de la Ligue de football professionnel, sur des moyennes à 18,9 en 2015-2016 et 19,1, la suivante. Preuve de son excellence, Andoni Zubizarreta, le directeur sportif de l’OM, a pris le gazon du Parc des Princes en référence, pour le comparer à celui moins verdoyant, du Vélodrome.

Tentez votre chance, jusqu’au lundi 12 mars


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut de page ↑