Prêts et Emprunts : les hauts et les bas de la carrière d’un footballeur

21 mai 2022 à 12:05 par Article partenaire

0
Les footballeurs gagnent, pour certains d’entre eux, beaucoup d’argent, mais tous ne le gèrent pas aussi bien.

Embrasser la carrière footballistique est un rêve pour des millions de personnes à travers le monde. Faire rêver les gens, jouer à son sport favori et gagner (parfois) des millions : qui ne signerait pas pour une vie pareille ? La réalité des joueurs de football professionnelle est plus compliquée, et parmi les 1 6000 joueurs pro que compte la France, certains connaissent des problèmes financiers liés à la gestion de leurs revenus. Alors qu’il est facile pour les gens normaux d’emprunter sur pret-equitable.fr, certains joueurs de foot sont victimes de leur réputation…de flambeurs ! Petits récits des inconvénients financiers des adeptes du ballon rond.

Contracter un prêt ? Quand l’assurance fronce les sourcils

Nous savons tous que la carrière d’un sportif peut être courte et qu’elle s’arrête vers le début de la trentaine dans la plupart des cas. Ce qui signifie que quand un sportif veut contracter une assurance vie ou faire un emprunt, le problème de ses revenus se pose d’emblée pour les banquiers et les assureurs. Ceux-ci déterminent eux-mêmes quels sont les sports à risque, comme le football, le tennis ou la course de Formule 1.

L’astuce pour les footballeurs est de contracter une assurance prêt immobilier avec un courtier spécialisé qui comprend les risques et les impératifs d’une telle carrière. Avec des formules spéciales, les grands sportifs ont la garanti qu’ils peuvent garder leur niveau de vie même si leur carrière est momentanément interrompue pour cause d’invalidité.

Fortune des joueurs : une mauvaise gestion peut coûter cher

Car la vie des footballeurs n’est pas faite que de pelouse et de glamour, tout le monde ne joue pas en Ligue 1. Pour un joueur qui gagne 50 000 € par mois en début de carrière, il convient de ne pas tomber dans les pièges. Il faut savoir que les impôts prendront une part importante de leurs revenus. La stratégie est de placer le maximum d’argent sur des comptes bloqués ou dans des assurances-vie pour pouvoir en profiter après.

Vous aimerez aussi:  OM, PSG, LOSC, OL, ASM: Les plus gros déficits du foot français

Le témoignage de Bryan Bergougnoux dans France Football en 2015, tiré de son époque sous le maillot de l’Olympique Lyonnais, est édifiant à cet égard : il gagnait 60 000 € par mois, “mais quand vous êtes célibataire, les impôts prennent la moitié et je remboursais quasiment 20 000 euros par mois”. Lorsque l’on est jeune footballeur, il est très facile de dépenser son argent sans penser au lendemain. Plus tard dans la vie, cela pourra avoir un impact non négligeable sur les finances. D’où l’intérêt de s’entourer de gens intelligents qui sauront donner des conseils avisés. En fonctionnant ainsi, faire des emprunts immobiliers et des prêts ne sera pas difficile.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut de page ↑