OM Transfert – Ça coûterait combien de recruter Lucas Lima (FC Nantes) ?

3 janvier 2019 à 10:45 par Thomas

0

Le profil du gaucher nantais Lucas Lima, plairait beaucoup à l’OM.

La recherche d’un latéral gauche a peut-être abouti. Selon les information de La Marseillaise sur son site web, Lucas Lima serait en approche, à l’OM. « Un accord aurait même été trouvé » du côté du club phocéen, écrit le titre à propos du joueur du FC Nantes qui ajoute qu’un transfert ne se négocierait pas à moins de onze millions d’euros, comme l’indemnité à payer par le club de Jacques-Henry Eyraud. Le joueur de 27 ans les vaut-il ? Combien ça pourrait coûter de le recruter ? Analyse des chiffres…

Le FC Nantes voudrait 11M€ de l’OM pour libérer Lucas Lima

Il y a deux ans et demi, au cours de l’été 2016, le FC Nantes faisait venir Lucas Lima en France, en provenance du FC Arouca au Portugal. Avec du flair, pour recruter le gaucher polyvalent, les Canaris ont investi un million d’euros dans l’indemnité du transfert du joueur. En janvier 2019 ils souhaiteraient donc dix fois la mise, pour le lâcher à l’Olympique de Marseille. C’est plus que l’estimation marchande du joueur, donnée par les spécialistes Transfermarkt, ceux du Football Benchmark ou de l’Observatoire du football, en Suisse ou. Pour les premiers, Lucas Lima approche les 5 millions d’euros, 7,6 millions pour les seconds et 4,9 millions pour les autres. Mais Lucas Lima, prolongé à l’automne dernier, a encore quelques années de contrat pour lui et l’opération concerne deux équipes d’un même championnat, en concurrence, plus ou moins frontale. Il est légitime pour Nantes de réclamer au moins la dizaine de millions d’euros, mais difficilement plus.

La latéral brésilien a été prolongé jusqu’en 2022

Lucas Lima a été prolongé en septembre 2017, au commencement de l’automne. Il a signé un contrat de quatre ans et demi de plus, à l’échéance du 30 juin 2022. Sous Claudio Ranieri d’abord et aujourd’hui avec Vahid Halilodzic, Lucas Lima est un cadre de l’équipe, à gauche. Son salaire est estimé inférieur au demi-million d’euros bruts la saison, sans les variables additionnelles.

Vous aimerez aussi:  L'ASM Clermont renoue avec les bénéfices en 2022, après trois ans de déficit


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut de page ↑