FIFA 19 – Le 11 historique d’Alex Ferguson face à celui de Wenger. Qui gagne ?

29 mars 2019 à 18:35 par Thomas

0

Quand les joueurs d’Alex Ferguson croisaient le fer avec ceux d’Arsène Wenger… – @RichLeigh

C’est un temps que ceux qui n’ont pas l’âge de Kylian Mbappé ne peuvent pas connaître. Un époque – la fin du siècle dernier – où le foot anglais se divisait en deux camps bien distincts : les pros Manchester United et leur stratège Alex Ferguson ou ceux des Frenchies d’Arsenal à la tête desquels oeuvrait Arsène Wenger. Bien des années plus tard, Rich Leigh a reproduit les débats sur FIFA 19. Ce spécialiste des affiches les plus insolites à l’exemple du duel de 11 Messi face à 11 Ronaldo a réalisé une séquence visant à décider laquelle des deux équipes avait le dessus sur l’autre, par le prisme du jeu de foot sur console le plus pratiqué du monde.

Quand une partie FIFA 19 fait revivre les joutes épiques entre Ferguson et Wenger

L’on retrouve sur le pré tous les meilleurs joueurs coachés par les deux techniciens. Avec, dans le team Manchester United de Sir Alex Ferguson, Schmeichel dans les buts, David Beckham sur l’aile droite, le King Cantona en pointe associé à Cristiano Ronaldo. Roy Keane est présent au milieu; dans l’entre-jeu, pour faire face à Patrick Vieira, du côté d’Arsenal. Ces deux-là ont souvent joué des coudes l’un contre l’autre, au cours de leur carrière. Des duels mémorables. Pour la petite anecdote, l’un des deux récupérateurs se montre décisif pour son équipe, en toute fin de rencontre, dans la séquence à voir ci-dessus. Du côté des Gunners sont alignés quatre Français en plus de Vieira : Petit, Sagna, Pires et Thierry Henry. Avec eux, les Néerlandais Overmars et l’élégant Denis Bergkamp, l’axe défensif Campbell – Adams et David Seaman dans les buts.

Patrick Vieira face à Roy Keane. Comme au bon vieux temps

Pour que l’équité soit parfaite dans le gampelay, Rich Leigh a laissé l’intelligence artificielle officier. Découvrez qui gagne sur FIFA 19, dans ce duel en son temps épique dans le réel…

Vous aimerez aussi:  ASSE: Pas mieux que Bale, ce que gagne Denis Bouanga à Los Angeles


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut de page ↑