Thierry Henry: Il veut démolir sa maison… Pour un aquarium !

19 février 2012 à 13:51 par Thomas

0

no images were found


Saviez-vous que l’attaquant français Thierry Henry était un fan d’univers marins ? Sa passion serait à ce point dévorante que, selon le Daily Mail, l’international tricolore envisagerait de détruire sa maison de Londres pour la reconstruire en plus grand, avec pour particularité, la présence d’un aquarium géant de quatre étages d’une contenance de 5.500 litres d’eau pour une capacité de 300 poissons environ.

Thierry Henry veut un aquarium de quatre étages…

L’aquarium à lui seul vaudrait la coquette somme de 300.000 euros et selon les estimation du Daily Mail, il en coûtera à l’ex-attaquant des Gunners d’Arsenal, plus de 3.000 euros par an pour nourrir ses poissons fétiches et 14.500 euros pour l’entretien à raison de 60 euros de l’heure facturés par un technicien. L’aquarium, devrait se décliner en quatre réservoirs ; un pour chaque étage de la demeure.

… Cela implique de démolir la maison de l’ex-buteur d’Arsenal

Mais ce ne sera pas le seul poste de dépense de l’attaquant d’Arsenal. Sa maison, située à Hampstead au nord de Londres, devrait subir un profond lifting avec élargissement de la zone réservée au bar, de la salle de cinéma ainsi que de la piscine. Estimée à 7 millions d’euros par le Daily Mail, la valeur de la résidence de Thierry Henry pourrait grimper à 12 millions d’euros après travaux.

Vous aimerez aussi:  Dans la maison à 7M€ d'Alexis Sanchez au Chili

L’architecte des lieux s’y oppose

A condition toutefois que la résistance de Sir Richard MacCormac (président de l’Institut royal des architectes britanniques), l’architecte de la maison, demeure vaine. Car ce dernier s’est dit « surpris de noter que quelqu’un qui a les moyens de s’offrir une nouvelle maison et qui se prétend respectueux de l’architecture n’aille pas tout simplement construire ailleurs. » « Mon design original a reçu l’approbation de la population locale. En faisant cela, il va mettre les gens en colère » prévient encore l’architecte.

no images were found


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut de page ↑