« Ribéry devrait se traîner lui même en justice » dit Guy Carlier

2 février 2012 à 18:11 par admin

0

Franck Ribéry @Icon Sport

Franck Ribéry, le joueur du Bayern Munich et Guy Carlier, le chroniqueur radiophonique ne passeront pas leur prochaine vacance ensemble. L’international français a attaqué le second en justice pour « injures publiques ». L’humoriste sans doute mécontent de son sort en a remis une couche sur RMC à propos de l’ancien joueur de l’OM : « Je ne suis pas de ceux qui disent que les footballeurs sont trop payés. Mais quand on voit Ribéry débarquer comme une racaille sur le plateau de TF1, en claquette, au moment de l’Afrique du Sud et balbutier trois conneries, incapable de prononcer une phrase construite, je dis qu’il devrait se traîner lui-même en justice ! »

Guy Carlier : « Ribéry, il s’insulte lui-même, il dit regardez comme je suis con »

L’humoriste va même encore plus loin et ajoute : « Ribéry, il s’insulte lui-même, il dit lui-même regardez comme je suis con. C’est terrible pour lui ». L’international français appréciera (ou pas !) la réflexion… Pour rappel, la polémique entre Guy Carlier et Franck Ribéry avait commencé à la suite d’une interview donnée par le chroniqueur au journal FHM du mois de novembre. À l’époque l’humoriste était interrogé sur l’affaire Zidane Alevêque :

« Si Zidane est con comme une bite, que reste-t-il dans la langue française pour qualifier Franck Ribéry »

Vous aimerez aussi:  Les salaires des 32 sélectionneurs au Mondial 2022 au Qatar

« Je parle de Zidane. Je dis que, si intellectuellement il était au même niveau que son jeu de balle au pied, ce serait Dieu, forcément. Non, il cache derrière sa timidité bienvenue, un vide intellectuel abyssal. Mais bon, de là à dire comme Christophe Alévèque, qui est en procès avec lui, qu’il est con comme une bite… Il est couillon de dire ça de Zidane, parce que, après que reste-t-il dans la langue française pour qualifier Franck Ribéry. » Dommage. Pour une fois que Ribéry était comparé à Zidane…

no images were found


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut de page ↑