ASSE: Voici le garage idéal de Stéphane Ruffier

12 mars 2012 à 16:34 par Thomas

0

Stéphane Ruffier @Icon Sport


La passion de l’automobile est un phénomène répandu chez les footballeurs qui en ont les moyens et qui, pour certains, en font même collection de Cristiano Ronaldo à David Beckham en passant par Djibril Cissé… A l’ASSE ils sont plusieurs à partager ce même intérêt pour les voitures et particulièrement le gardien de but Stéphane Ruffier invité, dans le tout dernier numéro de Maillot Vert, à donner la garage de ses rêves.

Ruffier n’est pas le seul fan de voitures de l’ASSE

Cinq voitures pour cinq styles de conduite totalement différents : Stéphane Ruffier a le sens du pratique et le goût des belles cylindrées. « J’adore les voitures préparées, mais il est très difficile de « toucher » à la mécanique, car les voitures deviennent très pointues et ont besoin d’être vues par de grands spécialistes », explique le portier de l’ASSE dans l’édition du mois de mars.

Stéphane Ruffier pousse ses connaissances grâce au web

Un Stéphane Ruffier qui dit également trouver le temps d’assouvir ses connaissances via le web : « J’apprécie de passer un moment sur des sites internet et des forums spécialisés pour prendre des renseignements, savoir comment cela fonctionne, connaître les caractéristiques de tel ou tel modèle, découvrir les nouveautés à venir. »

Sako, Sinama-Pongolle, Kitambala et Aumbameyang partagent la même passion des autos

Vous aimerez aussi:  L'improbable business du sosie de Neymar au Qatar

Ruffier n’étant pas le seul du vestiaire stéphanois à aimer les autos, il se trouvera peut-être pour Bakary Sako, Pierre-Ermerick Aubameyang, Lynel Kitambala, Florent Sinama-Pongolle et lui, tous des inconditionnels de voitures, l’occasion de se mesurer grandeur nature sur un circuit automobile. « Cela avait failli se faire avec Flo (Sinama-Pongolle) mais nous n’avions pas pu le concrétiser. »

Le gardien de l’ASSE lucide sur sa condition de vie avantageuse…

Le gardien stéphanois dit, enfin, avoir conscience de la chance qui est la sienne de pouvoir piloter des bolides parmi les plus prestigieux de notre monde. « Quand on est petit c’est un rêve de pouvoir s’en offrir une. J’ai pu le concrétiser grâce à mon métier et mon travail, je suis conscient de la chance que j’ai. » une analyse lucide et réaliste du statut des footballeurs d’aujourd’hui.

no images were found


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut de page ↑