ASSE: Geoffroy Guichard, trop cher à chauffer pour Metropole !

14 février 2012 à 15:19 par admin

0
Geoffroy Guichard bache - @Iconsport

Geoffroy Guichard bache - @Iconsport

Le huitième de finale de Coupe de France entre le FC Bourg-Péronnas et l’OM ne se jouera pas au stade Geoffroy Guichard de l’ASSE mais au Vélodrome. Ce mardi dans le journal Le Progrès, Maurice Vincent, président de Saint-Etienne Métropole (structure administrative communale) a « demandé l’arrêt du chauffage de la pelouse en fonction depuis jeudi sur demandes et aux frais de la FFF.»

chauffer Geoffroy-Guichard, c’est 7000 euros par jour !

Pour rappel, la fédération avait installé 6 générateurs d’air chaud sur la pelouse de l’ASSE tournant 24 heures sur 24 pour que le match entre l’OM et Bourg-Péronnas puisse avoir lieu. Le coût de l’opération avait été estimé entre 6 000 et 7 000 euros par jour ! Sur une semaine, on arrive pratiquement à 35 000 euros ! Un coût que ne souhaite pas prendre en charge Metropole. À travers la suite du communiqué publié par la structure administrative communale, on comprend que « l’agglomération, en tant que gestionnaire du stade Geoffroy Guichard, ne souhaite pas entrer dans ce jeu là (cf : le match ASSE-Lorient et la rencontre France-Irlande qui ont fait polémique), et se refuse ainsi à chauffer la pelouse du stade ».

Les dirigeants de l’ASSE espèrent un dégel naturel avant dimanche contre le Stade Rennais…

Vous aimerez aussi:  Sporting - OM: Canal + cinquième audience de la soirée avec la C1

Pour Maurice Vincent, Métropole Saint-Etienne ne veut pas rentrer dans une logique de «sport business où les instances nationales et internationales font le choix d’essayer de jouer coûte que coûte, à l’aide de budgets faramineux pour tenir des calendriers trop serrés (…) Les élus et les collectivités locales, parce qu’ils sont responsables de l’argent public et de l’intérêt général, n’ont pas à s’inscrire dans cette démarche.» À l’ASSE, les choses ont au moins le mérite d’être clair… Les dirigeants stéphanois n’ont plus qu’à espérer un dégel naturel avant dimanche pour que le match contre Rennes puisse avoir lieu. Mais, comme le dit, l’entraineur Christophe Galtier : « Il ne faut pas se battre contre la nature ! »

no images were found


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut de page ↑